Oeufs à l’ancienne | pas à pas aquarelle

© contenu intégral du site sous copyright ____________

 

 


Je vous propose aujourd’hui un pas à pas en souvenir de la très lointaine époque où les Artistes-peintres ne disposaient au mieux que d’une lampe à pétrole ou au pire que d’une bougie… pour travailler. Hommage à eux et à leur ténacité. Quant à nous, dans notre contexte moderne… il va falloir… travailler de nuit pour re-créer les conditions voulues. Par contre si vous voulez ménager vos yeux, éclairez avec la lampe led votre médium, le temps de prélever ce qu’il faut et de faire votre mélange. Sujet devant vous… bossez juste à la lumière d’une bougie.

Deux approches possibles : dessiner TOUT le sujet de jour et ensuite peindre ce que l’on voit ou dessiner en contexte réel en traçant juste ce que l’on voit… à vous de voir… Ce pas à pas se distingue de la « mode » actuelle qui mise sur les contrastes très forts… et un sujet « rond » (oeufs, vase…) accentue encore la douceur des transitions.

Ci-dessous travail en pleine lumière… ce coup-ci nous allons faire tout le CONTRAIRE… CHRISTIANE ALLENBACH | OEUFS 20_28 POUR PP 30 x 40 CMPapier :
LANGTON PRESTIGE 100 % coton en 300 g/m² – 25 x 17,8 cm

Pinceaux :

CHRISTIANE ALLENBACH MES PINCEAUX PREFERESMédium :

  • Gomme-Gutte 060 de Daniel Smith
  • Orange brûlée de quinacridone 086 de Daniel Smith
  • Orange de pyrole 126 de Daniel Smith
  • touche de rouge-primaire
  • Sienne opaque
  • Outremer français 034 de Daniel Smith
  • Noir de Whight-Nights ou Marie’s.

Trouvez-vous VOTRE sujet… qui pourrait ressembler à ceci :

CHRISTIANE ALLENBACH OEUFS EN SALADIERpuis une fois l’esquisse faite… poser quelques éclats de DG, pas plus…  Mouiller TOUTE la feuille et poser le premier jus 060  PARTOUT (ça tombe bien puisqu’on y voit à peine). On peut à ce stade-là choisir encore sa technique : injection de médium dans l’humide ou superposition de couches. Le résultat visé est la montée en intensité des couleurs…  du clair au foncé… Dès séchage enlever le liquide de mascage car il fausserait la perception  du travail en cours par la suite. Le travail ici portera à la fois sur les tons chauds et le clair-obscur, le tout dans les conditions de l’époque…

CHRISTIANE ALLENBACH DESSIN OEUFS SANS ECLAIRAGECHRISTIANE ALLENBACH 1ER JUSCHRISTIANE ALLENBACH OEUFS ETAPE INTERMEDIAIRECHRISTIANE ALLENBACH OEUFS CLAIROBSCURCHRISTIANE ALLENBACH NOIR BIEN PROFONDCHRISTIANE ALLENBACH CLAIR OBSCUR OEUFS

 

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEILfacebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,

à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…


Aquarelle | pas à pas panier métallique avec fleurs

© contenu intégral du site sous copyright ____________

 

 


Pas à pas niveau débutants à moyen… expliqué sommairement (comme mes confrères je réserve les détails aux cours).

 

 

 

ACH PAP PANIER FLEURS 1Se trouver un panier en bois ou en métal… et le dessiner. Ensuite aller en plein air ou en jardinerie et dessiner les TIGES des fleurs avec un large mouvement partant de l’épaule et pas du poignet. Ensuite seulement les fleurs…

Cette astuce évite d’avoir à acheter un bouquet.

CHRISTIANE ALLENBACH PAP PANIER FLEURS 2CHRISTIANE ALLENBACH | FLEURS BLANCHES IMAGIN 17 x 17 cmDessiner en SIMPLIFIANT le sujet et choisir des fleurs à quatre pétales si vous débutez en dessin. Dans l’absolu, on peut se passer de fleurs réelles pour réaliser cette aquarelle, pourvu que le panier soit correctement dessiné. Ellipses ici…

PEINTUREMAMANLOTUS | CHRISTIANE ALLENBACH | CIRCONFERENCE CERCLE ELLIPSE CHRISTIANE ALLENBACH PAP PANIER FLEURS 3CHRISTIANE ALLENBACH PAP PANIER FLEURSCHRISTIANE ALLENBACH DGCHRISTIANE ALLENBACH DRAWING GUM POSEPEINTUREMAMANLOTUS | CHRISTIANE ALLENBACH | EPONGE NATURELLECHRISTIANE ALLENBACH FLEURS DGCHRISTIANE ALLENBACH PANIER PETITE PIERRE ARCHES 36 x 51 cm

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEILfacebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

 attention ce pas à pas est proposé en version payante chez Amazon qui me l’a volé, je me réserve le droit de poursuivre.
AMAZON

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,

à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…


Une rose à l’aquarelle…

 

Niveau | moyen
Papier | Arches vert 300 g. 20X20 cm
Médium | W&N………… 319+707+448+460
Pinceaux | Da Vinci Artissimo N.1+ synthétic forte n° 2 poils longs +
Pinceaux | Raphaël 10 (petit gris)

—————————————————————————————————

Ce step nécessite des bases en dessin mais aussi en technique d’aquarelle (divers pinceaux et effets produits, lavis, cycles de l’eau, faire fuser les couleurs, négatif, effets spéciaux…). Sous mon onglet « technique » j’explique quelques bases à titre d’exemple…

Pour ceux qui peuvent il vaut mieux travailler sur le motif donc en ayant la rose devant soi (mais bien sûr pour un step il faut des photos… je vous en ai fait quelques unes)

Les roses claires étant les plus difficiles nous allons commencer par elles, car après vous saurez toutes les peindre. Il existe 1001 manières de peindre, j’en ai testé quelques unes mais ma tendance étant de combiner un minimum de réalisme avec une touche de modernité j’ai fini par trouver un style qui m’est propre… et que je vous invite à découvrir.

A la règle métallique, faire une marge et la scotcher au simple scotch de bureau (invisible). Cela fait des bords nets et aide par suite à encadrer.

Pour les petits formats inutile d’encoller suivant la méthode apprise chez Baxrainer, après séchage il est très facile de mettre sous presse.

Sur une assiette préparer les couleurs de départ très diluées (n° supra). Si vous n’avez pas les pinceaux que je mentionne un pinceau à lavis fera très bien l’affaire pour la rose, je pars du principe qu’on adapte sa manière de peindre aux outils dont on dispose,  et pas l’inverse, c’est plus économique. Pareil pour les couleurs, on peut faire un tableau entier juste avec les trois primaires… Lorsqu’on se veut créatif il faut parfois faire preuve d’ingéniosité pour compenser un outil manquant… et souvent on découvre seul(e) d’étonnantes manières de procéder. Ne suivez pas les sentiers battus… innovez !

Poser les bases en laissant des blancs pour une lecture plus claire. Variez les nuances et foncez un peu vers le bas.

Ici, pinceau à trois sous… mais qui rend d’infinis services…

Attendre le séchage et refaire un mélange un brin moins liquide.

En utilisant le jaune qui reste sur l’assiette, poser les bases de la verdure autour de la rose en évitant les détails. Ensuite avec le côté du pinceau synthétic (en photo) styliser la rose en marquant les lignes nettes, puis faire fuser en dégradant suffisamment pour garder claires les parties devant le rester.

Préciser quelques feuilles en mixant un vert plus foncé que le précédent et plus clair que celui servant à finaliser.

Au bon moment suivant les effets voulus, rajouter les touches foncées, ainsi que quelques effets selon l’inspiration du moment, par exemple nervures humide-sur-humides, projections, quelques feuilles en négatif…

Se rappeler que les tiges des roses sont plutôt raides donc je les fais avec le même pinceau que tout à l’heure, Da Vincy synthétic forte n° 2.

Attendre le séchage, faire éventuellement quelques retouches, signées et c’est terminé…

D’autres step suivront, l’été je manque de temps en raison de mon énorme potager… revenez voir régulièrement. Merci.

Remarque : en 2017 je la peindrais très différemment mais ce tutoriel est excellent pour débuter.

°

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL facebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR


 

 

Pas à pas LILAS

n me demande très souvent des « fleurs » aquarellées mais très curieusement c’est ce que je fais le moins. –

Le lilas est un arbrisseau pouvant comporter des fleurs blanches, mauves ou violettes. L’odeur pour chaque espèce est différente et plus le lilas est clair, plus l’odeur est agréable et forte. Les tiges fibreuses demandent, en vase, à être coupées en oblique et écrasées sinon les fleurs ne tiennent que 2 à 3 jours…

Cette année j’ai déjà eu plusieurs bouquets de lilas sur ma table… et tout d’un coup mes pinceaux ont eu envie d’en garder le souvenir…

Voici les étapes de mon travail… pour aquarellistes maîtrisant le cycle de l’eau et le mélange des couleurs.

Penser à choisir un médium et un papier de qualité.
Pour mes lilas j’ai choisi Arches avec W&N.


  palette :
– jaune (gold)
– vert hoocker
– vert perylène
– bleu Winsor
– bleu outremer
– sépia
– Alizarine
– violet cobalt (clair), les autres sont faits-maison
– 1 pointe d’ocre-marron

Le travail se démarre dans l’humide immédiatement après application de l’eau à l’éponge.

Tracer ses marges en fonction de la taille intérieur du passepartout en comptant quelques millimètres « peints »en plus. Pour un passepartout de taille extérieure 40×50 prendre du Papier Arches 36×51 et tracer sur les côtés (pour mon PP avec) une marge de 3 cm latéralement et de 5,5 cm à chaque hauteur ce qui fait une ouverture (= surface peignable) d’à peu près 30X40 cm. Attention, pour la vente on calcule le prix sur la surface peinte hors marges…


Ensuite, pour avoir des bords nets, scotcher au simple scotch de bureau, sur le papier Arches il s’en va impeccablement.

Dessiner au crayon de bureau directement sur le papier, ces traits ne seront PAS gommés mais resteront partie intégrante du travail.

Sur le papier encore sec, appliquer à doses homéopathiques quelques gouttes de drawing-gum.

Ayant devant les yeux un vase foncé… à motifs… j’ai choisi de ne pas juste le suggérer mais de le peindre en premier.

Ici j’avais du lilas clair… mais je préfère le violet, donc j’interprète plutôt que de reproduire… Néanmoins démarrer au violet ne permettrait pas de contrastes donc il faut veiller à commencer quand même dans les tons les plus clairs.

Pour mouiller ma feuille je prends une éponge naturelle, je l’imbibe généreusement d’eau et je frotte dans tous les sens le papier en contournant éventuellement une surface déjà peinte.

Ensuite sans attendre j’applique les couleurs de l’arrière plan. Je fais le vert de l’arrière-plan avec le jaune restant sur mon assiette auquel je rajoute du bleu… c’est économique.

Ensuite, j’applique la teinte lilas la plus claire dans l’humide et je continue par les tons moyens puis foncés…

Tout en restant dans le figuratif j’essaie ce coup ci d’éviter le réalisme qui pour ce sujet prendrait des heures… Ici ou là il y a des retraits à faire… Même sur de l’Arches, on peut !!!

Ensuite feuillage & finitions… gommage du DG… p’tites rectifications…

– à vos pinceaux –

°

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL facebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR