Technique aquarelle | pas à pas sketch

© contenu intégral du site sous copyright
© ALLENBACH CHRISTIANE

 


Près de Ribeauvillé en Alsace (sur la route des Vins), se trouve un château du 13ème Siècle appelé GUIRSBERG. Situé à 528 m. d’altitude, et bien entendu construit sur la roche locale, le grès rose des Vosges, il fut décimé par un incendie, puis reconstruit, et des Nobles y vécurent jusqu’au 12ème siècle, date à laquelle il fut abandonné. Ce qu’on peut donc en voir à la date d’aujourd’hui date de plusieurs époques…

Une très belle et ancienne gravure nous montre ce château et ceux d’entre vous qui aiment & pratiquent le dessin pourront observer attentivement le SENS des traits…

Le Donjon est pentagonal donc construit sur base de cinq angles. On observe aussi dans les villes alsaciennes que l’architecture des maisons s’adapte toujours à la surface disponible et en Alsace nous sommes très loin des bâtiments carrés ou rectangulaires…

La forêt de Ribeauvillé est magnifique et surtout pleine de gros gibier. Si on peut y être très tôt le matin, on a l’assurance d’y faire de belles rencontres. Cela m’est arrivé très souvent et j’en garde un excellent souvenir.

Pour dessiner valablement le Guirsberg, il faut… escalader le château de Saint Ulrich, ici en été avec de la verdure mais sous un angle différent de mon croquis, commencé cet été et terminé seulement aujourd’hui faute de temps…

Voici les étapes successives de ce croquis aquarellé…  après bien sûr petit croquis au crayon destiné à déterminer les valeurs mais aussi à se mettre le sujet dans la peau…


pas à pas

Matériel :

  • bloc Hahnemühle grain Torchon,  275 g/m3, 17 x 24 cm
  • 1 pinceau chinois
  • palette :
    ROSE POTERIE (W&N)
    SIENNE BRÜLEE
    OUTREMER
    LES 3 PRIMAIRES
    BLEU WINSOR
    VERT PERYLENE (les autres sont faits-maison)

Après traçage  au crayon-bureau des lignes essentielles, car il s’agit d’épurer un peu ce que l’on voit… j’applique un premier « jus » sur la roche puis sur la verdure… Attention, la simplification d’un sujet nécessite la justesse des lignes !

Qui aime peindre, en Alsace, a intérêt à utiliser le rose-poterie de W&N, comme base pour représenter le grès rose de nos contrées. Il offre l’avantage de produire une intéressante granulation.

Toujours tenir compte du fait que les couleurs pâlissent en entrant dans le papier donc ne pas hésiter à les appliquer avec intensité…

S’il faut un peu de gris, ne pas le faire avec plus de deux couleurs par exemple [jaune+pourpre] ou [sienne brûlée+outremer]. Les gris sur base des primaires ou des complémentaires seront plutôt faits en Atelier.

Varier les verts, en fonction de ce qu’on observe (et qui ne correspond que rarement à ce qu’on voit sur une photo d’où l’intérêt de peindre face à son sujet). Ne pas se sentir obligé de couvrir toute la feuille, laisser quelques blancs pour que l’aquarelle respire. Je choisis de laisser l’avant-plan de gauche flou… car le sujet principal reste la ruine du château.

 C’est assez laborieux, pour un Artiste,  de s’arrêter régulièrement en cours de travail pour faire des photos mais ici on voit déjà très bien le changement de couleurs au fur et à mesure du séchage du papier… Je souhaite cependant partager avec un maximum de personnes ma passion pour l’Art en général et pour l’Aquarelle en particulier. L’aquarelle convient tant aux créations abouties qu’aux croquis, lesquels permettent de marquer un « arrêt » dans le quotidien, et de fixer sur papier un souvenir particulier. Ce sont des instants magiques.

°

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL facebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

SKETCH | partie de mon matériel préféré

Pour les aquarelles je recommande généralement Arches ou Bockinford, par contre lorsque je suis en déplacement, j’aime énormément le papier-bambou de chez Moulin-du-Coq = Hahnemühle.

On le trouve en blocs de divers formats comme par exemple :
♥ 24 x 32 cm
♥ 30 x 40 cm
♥ 36 x 48 cm
♥ 42 x 56 cm
♥ 50 x 65 cm 

ALLENBACH CHRISTIANE REVE DE BAMBOUSmais ce qui est super chouette c’est l’existence des CARNETS DE VOYAGE de format 13,3 x 25 cm, pour un prix plus que raisonnable, 9 € environ les 15 feuilles peignables recto-verso si l’on ne travaille pas dans le mouillé…

Avantage considérable pour qui se déplace souvent à vélo… le bloc rentre dans un sac à mains… donc il peut être emmené PARTOUT…  avec un médium basique et une petite bouteille d’eau.

Le papier bambou comporte comme son nom l’indique 90 % de fibres de bambou, et 10 % de coton ce qui qualitativement est sublime pour l’outdoor. Vendu en multi-techniques, il permet en effet, sur le terrain, d’alterner dans un même bloc des aquarelles, croquis aquarellés, croquis multi-liner. Il autorise les lavis, glacis et effets spéciaux mais ne permet pas bien sûr un travail poussé comme l’Arches dont je parle ici.

Ce que j’aime particulièrement c’est qu’on peut facilement faire des retraits. En outdoor il faut faire vite, on peint parfois debout… et il est important que le repentir soit possible… Donc on peut « corriger » si nécessaire avec un chiffon, un essuie-tout, un coton-tige ou plus traditionnellement au pinceau à peine humecté.

A propos « pinceau »… j’emmène juste celui qui est fourni avec le matériel basique mais depuis peu j’ai fait une trouvaille qui me plonge dans la joie. Le pinceau chinois que voici permet tous types de travaux, grande & petite taille et surtout, sa pointe est si délicate que l’on peut obtenir des effets sublimes, et même aller jusqu’à suggérer au lieu de peindre avec tous les détails. Le même pinceau, ébouriffé, permet de faire un feuillage en l’absence d’autres techniques puisque nous sommes en outdoor et que nous n’avons pas le matériel d’Atelier…Voici quelques exemple de travaux que j’ai effectués en outdoor sur carnet de voyage bambou… ils ont eu beaucoup de succès auprès du public, en événementiel comme en apparté, car je montre souvent mes travaux spontanés à ceux qui viennent me voir.


 

 

°

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL facebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR