Watercolor Renaissance

© site sous copyright | CONFORME RGPD !


°

Renaissance est un regroupement d’aquarellistes désireux se faire bouger les choses. Ce mouvement est initié par l’aquarelliste australienne Jeanine Gallizia qui n’est plus à présenter et qui est connue en milieu international.  Cette démarche a été mise en place durant le confinement covidien.

Pour le grand public je vais résumer ici cette démarche et préciser comment je l’applique. Ce qui est écrit en noir sont les Enseignements reçues et ce qui est écrit en bleu correspond à mon expérience personnelle.

°

Phase 1 :

Présentation des cycles d’aquarelle, initialement dirigés par un pays qui a inspiré les autres, et qui est maintenant devenu mondial, grâce notamment aux possibilités modernes d’échange. Le partage des expériences est donc primordial. Mais l’infrastructure reste à développer et le marché de l’Art se porte encore très mal, les galeristes eux-mêmes ne pouvant plus survivre. Par contre le système de cotation existe aussi pour les aquarellistes, seulement monter un dossier solide coûte cher et il faut déjà avoir les reins solides pour investir… En plus certains artistes non honnêtes pourrissent le système… Important aussi… les conséquences du stress dans une Vie d’Artiste-peintre sur sa progression et sa production. 

Phase 2 :

L’accent est mis sur l’échange, le partage d’expérience, la formation…
Dans l’histoire de l’Art, l’aquarelle a été occultée, ce qui explique l’engouement pour les autres techniques (huile, acrylique…). C’est donc en premier à Paris, à Bordeaux, en Bretagne, en Alsace, à Nice et à Sarlat que ce projet verra le jour. Pour cela il faut miser sur la diversité, utiliser la richesse locale en matière d’histoire, de culture, et voir comment les artistes y sont intégrés actuellement. En clair il faut miser sur le « plus-local » qui peut drainer du monde dans le secteur où l’on vit. L’histoire est donc à ré-écrire, à développer. Et il faut en parler.
Drainer du monde c’est bien mais cela suppose… du monde solvable… or la conjoncture économique actuelle produit de plus en plus de pauvres… dont souvent les Artistes… Accent mis sur le dessin… oui, je l’ai toujours fait… sous formes de simples esquisses ou de dessins un brin plus travaillés. En voici un exemple :

CHRISTIANE ALLENBACH QUELQUES DESSINSReste à trouver les bons partenaires (médias, structures), dans mon secteur c’est un peu mort. Il va falloir innover. Je vais toutefois tâcher de concilier l’international avec le national, le régional et le personnel…

Phase 3 :

Travailler avec les trois piliers principaux, l’aquarelle et sa technique, la renaissance et l’histoire, les Artistes.

Se « faire voir » localement est particulièrement souligné. Développer sa technique aussi, en allant à l’essentiel et en reliant les choses. Oser faire tout ce qu’on ne fait pas d’habitude est un point-clé pour avançer, car de nouvelles idées naissent et le plaisir de peindre renaît.

Phase 4 :

L’action commençe par deux concours… le prix à payer pour participer est raisonnable mais reste trop cher si l’exercice comptable précédent a été déficitaire.

à suivre

 

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL facebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

website  >>> https://peinturemamanlotus.fr/
Facebook  >>>      https://www.facebook.com/pages/Allenbach-Christiane-Watercolor/425141794199091?ref=hl  
©  ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,
à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…


from © ALLENBACH CHRISTIANE