Exercer l’œil à voir un maximum de couleurs

© contenu intégral du site sous copyright
© ALLENBACH CHRISTIANE

 


À l’heure où la « mode » en aquarelle est dans les couleurs fortes et vibrantes… et aux tableaux faits en trois coups de pinceaux… de moins en moins de gens prennent la peine de vraiment observer leur sujet… on parle volontiers d’interprétation.

J’aime bien interpréter aussi, mais uniquement sur base de quelque-chose de vrai… ou de logique… bref je ne fais pas partie de ceux qui veulent choquer, attirer l’attention de par des couleurs sortant de l’ordinaire (mais n’a-t-on pas déjà tout inventé ? !).

Je me rends compte (il faut bien au moins SE l'avouer faute d'avoir le courage de l'avouer publiquement) que parfois on passe au flou artistique et à l'interprétation par manque de technique. Vous avez compris que si j'avais le potentiel d'un Léonard de Vinci je choisirais d'autres façons de faire... appelons un "chat" un "chat"... Je reçois tout de même énormément de compliments, qui me font chaud au coeur... merci aux intéressés.

MAIS… je me rends compte actuellement, étant un peu moins axée sur la production et plus sur l’étude… qu’en fait, on ne prend pas vraiment le temps d’observer.

Comment je m’en suis rendue compte ? J’ai sous les yeux, dans un verre, la rose de la fête des mères, une fleur presque blanche, jaunâtre par endroits… Je vous ai laissé tous les pixels dessus pour que vous puissiez bien l’agrandir et l’observer.

CHRISTIANE ALLENBACH ROSE BLANCHEJ’ai fait un premier dessin blanc de cette fleur, que je n’ai pas gardé mais qui m’a fait prendre conscience des richesses des couleurs qui ne sont ici uniformes qu’en APPARENCE. Les différents tests oneline sur les nuances de couleurs m’ont donné des résultats pourtant super bons… mais manifestement cela ne suffit PAS pour immédiatement voir la richesse d’un sujet qui semble simple.

Avoir de bonnes bases, et l’observation en est une… c’est utile dans tout type de style… et qui sait rendre son sujet avec réalisme saura aussi l’interpréter en s’écartant du sujet… le sublimer.

Je vais reposter la même rose… avec des numéros… en mettant en dessous les indications sur les couleurs du mélange… mais je ne donne ici pas les recettes car souvent je fais avec ce que j’ai sous la main (même si ce sont juste encore des restes) et vous aussi vous aurez peut-être d’autres marques de médium que moi.

On aura bien sûr l’habitude de travailler à palette réduite (les trois primaires plus tolérance de noir) et on « raisonne » les couleurs au point de pouvoir refaire exactement le même mélange en cours de route, sans différence de nuance.

La présente démarche est différente et complémentaire des teintes neutres obtenues par dilution et rajout d’une touche de complémentaire, article ici.

CHRISTIANE ALLENBACH ROSE NR

Je recommande à tout le monde de n’acheter que des tubes contenant UN SEUL PIGMENT, cela évite de se retrouver avec de la grisaille et facilite grandement l’apprentissage des mélanges.

Il faudra donc avoir au minimum :

Cyan-bleu
PB 15 (le 16 est aussi ok)BLEU WINSOR (peu importe la nuance) ou bleu indigo chez Sennelier
Magenta-rouge
PR 122 … MAGENTA QUINACRIDONE WINSOR
J a u n e
PY 3..
. JAUNE CITRON SENNELIER
PY74… JAUNE PRIMAIRE SENNELIER
PY 151… AURÉOLINE MODERNE SCHMINCKE
PY 154.. JAUNE WINSOR (le jaune transparent W & N s’en rapproche mais n’est PAS primaire)
N o i r
PBk9

à noter que chez Sennelier le nuancier est plus logique puisqu’on n’a pas d’un côté comme chez W & N le visuel et de l’autre un listing… les pigments sont indiqués SUR les couleurs…

 

CHRISTIANE ALLENBACH | GRIS_PRIMAIRES(attention, chaque couleur va de 0 à 100 %, les pourcentages des couleurs ne doivent pas totaliser cent)

  1. le p’tit triangle semble blanc pur… non. Il contient à peu près 3 % de bleu et 1 % de rouge
  2. le « gris » immédiatement en dessous fait 14 % de bleu + 9 % de rouge + 17 % de jaune (mes articles sur les gris , vous vous en rappelez ?)
  3. Bleu = 25 %  | rouge =  20 % | jaune =  37 %
  4. Bleu = 35 %  | rouge = 29  % | jaune =  35 %
  5. Bleu = 49 %  | rouge =  52 % | jaune =  72 %
  6. Bleu = 18 %  | rouge =  14 % | jaune = 14 %
  7. Bleu = 50 %  | rouge =  53 % | jaune =  81 % | Noir =  35 %
  8. Bleu = 38 %  | rouge =  29 % | jaune =  57 % | Noir = 02 %
  9. Bleu = 40 %  | rouge = 29  % | jaune =  46 % | Noir = 01 %
  10. Bleu = 44 %  | rouge =  52 % | jaune =  83 % | Noir = 26 %
  11. Bleu =34  %  | rouge =  25 % | jaune =  31 %
  12. Bleu = 41 %  | rouge =  35 % | jaune =  68 % | Noir = 06 %

Bien sûr il est utopique de doser à vue d’oeil les pigments mais il faut comprendre la LOGIQUE pour avoir envie de rendre la très grande richesse de Dame-Nature. Les uns auront envie de s’y coller, les autres non… chacun(e) est libre… Mais cet exercice est très utile dans l’apprentissage des mélanges et surtout les dosages… en pratiquant assez pour que cela devienne automatique on gagne par suite dix fois le temps qu’on aura consacré à cette étude…

nb. : selon votre écran (moniteur) le rendu des couleurs sera légèrement différent. Voici ici l’exercice que j’ai montré aujourd’hui à des personnes désireuses de pousser un peu plus loin…

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL facebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

website  >>> https://peinturemamanlotus.fr/
Facebook  >>>      https://www.facebook.com/pages/Allenbach-Christiane-Watercolor/425141794199091?ref=hl  
©  ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,
à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…