Facebook | avantages & inconvénients

© contenu intégral du site sous copyright | ALLENBACH CHRISTIANE

°


Un peu de technique informatique avec un sujet qui nous touche presque tous, facebook.  De plus en plus de personnes se détournent à juste titre de facebook… je vous propose ici un tour d’horizon rapide mais complet.

La désinformation tue l’information et face au flot d’informations mises sur le net et des commentaires de plus en plus agressifs que l’on y trouve… on n’a pas vraiment besoin de cela… Il vaut mieux lire un journal indépendant, ou un bon bouquin.

CHRISTIANE ALLENBACH | LIVRE COUCHETout le monde râle à cause des conditions d’utilisation et les différents messages pour protester ne servent strictement à RIEN car tous ceux qui ouvrent un compte ont coché la case stipulant qu’ils acceptent les conditions sans réserves y compris l’utilisation par facebook de toutes leurs images, qu’elles soient postées en mode public ou visible juste pour les amis. Enfin juste pour les amis c’est utopique car à peu près n’importe qui peut les voir… pour peu qu’il y ait au minimum un seul ami commun.

CHRISTIANE ALLENBACH | FOULE ESTIVALESéparer le professionnel et le privé n’est donc pas vraiment possible, à moins que l’on se contente d’une FANPAGE … qui est plus facile à gérer qu’un compte en ce sens qu’on n’est pas inondé de demandes d’amis et qu’on peut bloquer un brouteur éventuel. Une fanpage combinée à un site peut suffire. L’avantage c’est qu’on peut demander à un tiers d’administrer pour nous une fan-page depuis son compte, généralement créé à cet usage, une personne compétente pouvant facilement gérer une douzaine de fanpages de front si la communication passe bien entre les entreprises ou micro-entreprises concernées et le gestionnaire appelé administrateur par tonton facebook. C’est un réel gain de temps pour les petits entrepreneurs qui rament souvent pour avancer au vu de l’actuelle et chronique tristesse des tissus économiques & politiques… Qu’on se le dise, les temps sont durs pour tout le monde, on ne peut plus vraiment réussir en affaires à moins d’avoir de solides sponsors (ou d’être un politicien véreux, commentaire fait sans prise de position pour un parti… je ne m’occupe PLUS de politique, seulement encore d’environnement).

Donc on va de nouveau s’écarter des FANPAGES, leur utilité est réelle… pour se pencher sur les comptes privés qu’on peut évidemment à tout moment fermer.  Car on y a pas mal de soucis, comme par exemple :

  • facebook dit qu’il ne faut accepter que les amis de la vraie vie et dans le même temps il vous inonde chaque jour d’un interminable listing composé de personnes avec lesquelles il y a interaction indirecte par le biais d’un ami commun ou d’un groupe. C’est rasant.
  • Il peut arriver que l’on reçoive une demande d’amitié pourrie en ce sens que huit jours après la personne nous demande un numéro de téléphone : à bloquer immédiatement sous peine d’être sévèrement plumé par le biais des SMS pouvant déclencher un système de paiement chez ceux qui ont l’habitude de régler leurs achats one-line avec un portable pourvu d’internet (vive les vieux clous basiques à 25 € sans internet).
  • Côté vie privée… on met une croix dessus si on a un compte facebookien, que ce soit clair dès le départ et on aura beau faire tous les réglages possibles et imaginables, un geek trouvera toujours l’une ou l’autre information qui traîne même chez les plus discrets.
  • Facebook flatte l’égo… ça aussi c’est un fait, sûr-certain-et-sans-mensonge. Mais gardons les pieds sur terre, avoir beaucoup de likes et être virtuellement connu(e) c’est comme gagner au monopoly, dans le quotidien ça ne vous servira vraiment pas à grand’chose. D’ailleurs je perdais toujours au monopoly moi… à l’époque où mes deux garçons étaient encore petits. Ensuite il y a pour les jeunes parents tout comme pour le grands parents le danger de poster des photos parfois très privées de leurs têtes blondes au bain, sur la table à langer, à la plage… parfois sans rien ou avec très peu sur eux… ça, c’est rédhibitoire et à bannir. J’avais déjà évoqué les dangers sur internet ici
  • côté images… il convient de très fortement les dé-pixelliser pour en interdire une impression et une exploitation illicite à usage commercial. Les images à contenu sensible gagnent à êtres hébergées sur un site personnel et seulement partagées, pas téléchargées. Et jamais en mode public, évidemment. On ne peut pas entièrement éviter le vol d’images mais on peut déjà dépixelliser et filigraner, cela est décourageant pour les brouteurs professionnels qui ratissent large et vite.
  • La liste d’amis : il faut la masquer. Cela n’empêchera pas tout à fait les fuites d’informations mais rendra les choses un peu plus compliquées à une personne qui serait mal intentionnée. Pour moi il est clair que l’utilisation d’une interface quelle qu’elle soit doit être inévitablement combinée avec l’acquisition d’un minimum de connaissances et je suis parfois effarée de retrouver dans google-recherche des choses que les gens feraient mieux de garder pour eux… comme les photos d’un soir où les intéressés étaient bourrés et à poil ou les clichés censés provoquer un peu… La meilleure manière d’apprendre facebook pour un débutant c’est d’explorer méthodiquement UN PAR UN les différents réglages possibles et dans l’ordre pour ne rien louper. Cela prend du temps… mais c’est un « must » pour ne pas trop gaffer. Il faut d’ailleurs de temps à autre revoir ses paramètres car tonton facebook aime les changer sans nous prévenir.
  • Enfin pour l’accès au compte (ceux qui confient leur fanpage à un gestionnaire n’ont évidemment aucun souci)… il faut éviter de mettre comme mot de passe le prénom de son chien ou de sa belle-mère. Ceux qui ont un portable peuvent demander l’envoi d’un code d’accès mais c’est à double tranchant au cas où on perd ou se fait voler ledit portable. Il vaut mieux un mot de passe à rallonge entrecoupé de chiffres et de symboles et bien sûr à ne laisser traîner nulle part. Pour information, les sites gérés par un organisme public ont généralement un mot de passe d’une cinquantaine de lettres régulièrement changé (source sûre et vérifiable). Dans tous les cas, faire enregistrer son outil-de-connexion (ordinateur ou portable) est une sécurité.
  • Côté publicité, pour éviter que facebook collecte tous nos likes et revende vos données, il faut se trouver un module complémentaire qui les bloque. Il convient évidemment de s’assurer que ce ne sont pas de faux-amis et évidemment qu’ils ne ralentissent pas les vidéos surtout si votre ordinateur est préhistorique comme le mien… avec les lenteurs que cela engendre déjà par ailleurs.
  • Côté profil… un profil entièrement vide risque d’appartenir à un faux-compte, alors mettez-y des choses cohérentes et vraies mais sans forcément tout dire. Il peut être intéressant par exemple de renseigner votre école primaire, votre collège et votre lycée pour retrouver des potes… ou de ne délibérément pas vouloir le faire. Chacun(e) est libre. Enfin, si vous soupçonnez un profil d’être un faux ou que vous avez été importuné, il faut immédiatement le signaler à facebook. Là aussi, marquez-vous les pages à l’avance pour que cela aille très vite et sans panique le moment voulu. Par sécurité, copiez aussi tous vos liens « marqués » dans un document word que vous mettrez en lieu sûr (ni sur USB ni sur votre disque dur).
  • Enfin, si vous ouvrez un compte perso sur facebook, n’autorisez personne à publier sur votre journal, c’est la porte ouverte à toutes sortes de pièges, et surtout n’ouvrez AUCUN lien que l’on vous y envoie. Si vous connaissez bien quelqu’un, sachez que cette personne peut avoir été piégée à son insu par une double extension alors copiez le lien sans ouvrir le document et testez-le gratuitement ici

Moyennant quelques précautions élémentaires, vous serez un peu plus tranquille que la moyenne des internautes, mais sachez que si vous avez des centres d’intérêt ou une quelconque passion, rien ne vaut la vraie vie pour les échanges et les partages. Virtuellement, il y a d’autres alternatives possibles, que je ne nommerai pas ici car je les utilise largement. Si vous êtes artiste et souhaitez montrer des images, Pinterest est plus approprié que facebook car on peut faire des recherches par mots-clés alors que facebook vomit ce qu’il veut bien  montrer. Nuance…

L’autre raison de ne pas avoir de compte facebook c’est que le pseudonyme n’est pas accepté et que si vous le faites quand même vous vous faites très vite repérer alors non seulement le compte concerné est fermé ou inaccessible mais aussi les éventuelles pages-pro qui y sont liées d’où l’intérêt de confier leur gestion à un administrateur avec juste droit de publication. Même les raisons tout à fait légitimes de surfer de manière anonyme sont royalement ignorées par facebook qui a son siège social en Irlande et qui marche selon les lois américaines bref la loi-du-plus-fort. Heureusement que la porte est grande ouverte… dans un sens comme dans l’autre. Si on a besoin de défendre son droit d’auteur il peut être plus intéressant de choisir de diffuser ses images sur une interface qui respecte les lois du pays où l’on se trouve.

Dans tous les cas, gardez les pieds sur terre et faites toujours appel à votre bon sens. Et bon surf à vous.

 CHRISTIANE ALLENBACH | CLAVIER ORDI PORTABLE

 

 

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,
à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…

facebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR