Article technique | un projet artistique

allenbach-christiane-panorama-fr© contenu intégral du site sous copyright

____________


Après avoir parlé de la conception d’un projet au niveau purement artistique (c’est par ici) je souhaite développer un peu ce qui gravite autour de l’Art… et qui n’est pas moins important…

On peut concrètement avoir différents cas de figure et je vais dans la foulée évoquer les avantages & inconvénients. L’article sera évidemment comme tous les autres réactualisé au fur et à mesure de mon expérience en tant qu’Artiste-Peintre pro.

  • APPEL d’OFFRE

Lorsqu’un organisme (public ou privé) ou une Entreprise… a besoin des services ponctuel d’un Artiste on trouve généralement par voie de presse, ou sur le net, un appel d’offre… et quantité de personnes qui se jettent dessus…

Généralement on postule one-line donc les concurrents peuvent voir de quelle manière vous argumentez et postulez. C’est à double tranchant mais cela a l’avantage d’être instructif et de se régler très très rapidement. Pour moi c’est super car tout le monde voit qui est pris, et pourquoi…
A titre de comparaison, j’ai failli décrocher de la sorte un job en… une demi-heure sauf qu’il fallait un véhicule et que je n’en ai pas (ceux qui me connaissent bien sauront pourquoi). Dans ce cas et en l’an 2016… ne nous leurrons pas, aucune concession ne sera faite même si vous avez les compétences techniques et artistiques requises : parce qu’il y aura des personnes qui seront mobiles et qui ont également des compétences même si elles ne sont pas les mêmes…  Mon conseil ? soyez réactif sur le net si une telle collaboration est compatible avec l’activité professionnelle que vous exercez déjà… Car bien sûr on ne saurait concevoir de fonctionner uniquement de cette manière là… Le monde de l’Art étant toutefois très spécial par rapport à un marché de l’emploi normal… ce type de projet n’est pas négligeable.

  • CANDIDATURE SPONTANEE

C’est le cas où l’Artiste contacte lui-même un organisme pour parler de ses compétences… en proposant par exemple des logos, des illustrations, des tableaux ou l’organisation d’une exposition dans des locaux d’Entreprise. Ne nous leurrons pas, une suite positive n’est donnée qu’à ceux qui ont les bonnes relations ou qui savent lécher les bonnes bottes.

Mais il est fort possible de trouver par ce moyen une possibilité qui n’intéressera pas les autres artistes du secteur… donc il ne faut jamais hésiter…

  • Les offres spontanées en provenance d’organismes divers

Il est clair que toute entreprise, organisme et institut va surfer largement sur le net et étudier tout ce qui y est visible… AVANT de contacter directement un Artiste et de lui exposer, généralement par mail ou courrier officiel, un projet.

Ce qui ici fera la différence c’est une capacité ou un intérêt particulier relevé chez l’Artiste car tous les artistes professionnels font du bon travail, chacun d’une autre manière. Ce sera donc l’organisme, privé ou public, qui sera le mieux à même de voir s’il y a adéquation ou pas.

Mais même si c’est le cas et même si l’Artiste est contacté pour un projet… il n’y a pas lieu de s’emballer prématurément et je vais vous dire pourquoi :

♣ dans le cadre de la confection d’un logo par exemple… la démarche administrative est très complexe et prend un temps fou car l’Artiste devra s’assurer qu’aucun autre organisme dans le monde n’a utilisé quelque-chose qui ressemble à ce que l’Artiste vient de concevoir… ce temps perdu n’est généralement pas rémunéré et les Entreprises ont un budget souvent restreint… il faut donc bien peser le pour et le contre…
en n’oubliant pas que ce qui ne rapporte pas en argent peut très bien s’avérer constructif au niveau relationnel ou marketing…

♣ Lorsqu’on reçoit un courrier élogieux sur notre Art… et qu’on est incité à participer à un projet… souvent d’autres Artistes ont déjà refusé… ou alors l’organisme n’a pas les moyens de rétribuer l’Artiste-peintre à la mesure de son talent. Je précise ici (je l’ai déjà dit ailleurs) que les mêmes personnes ont souvent un budget très large pour d’autres choses mais qu’au niveau de l’Artiste on cherchera toujours à marchander et à négocier, oubliant par là même qu’un Artiste vivant de son Art a des frais et que son travail a de la valeur au même titre que celui d’un Artisan. C’est parce que certains artistes-amateurs, souvent non déclarés, vendent au rabais et cassent le marché, que l’ensemble des  Artistes-professionnels souffre maintenant. Les discounters auront eux aussi rajouté la goutte qui fait déborder le vase… Bref, quand on connaît le tarif horaire d’un garagiste, d’un plombier ou de tout autre artisan, on bronche à peine… mais dès qu’il s’agit d’Art, on cherche à négocier : alors NON et re-non. Je fais ici un appel à tous les artistes à ne PAS se prostituer et à ne pas vendre en dessous de la réelle valeur de leur travail car sinon nous ne sortirons jamais de l’actuelle crise. J’invite aussi les organisateurs d’expositions régionales à vérifier si les artistes sont dûment déclarés à la Maison des Artistes. En international il n’y a jamais de souci, c’est bien contrôlé… mais en régional les gens vendent énormément au noir et ça aussi cela casse le marché, sans oublier le manque à gagner de 1 % à la Maison-des-Artistes….
Détails sur la comptabilité d’un Artiste dûment déclaré ici.

Un autre point très important… c’est que l’on ne manquera pas de parler à l’Artiste de pré-sélection et de challenge… c’est très flatteur mais concrètement cela veut dire que l’on va tenter de soutirer à l’Artiste une ébauche sous forme de croquis de ses idées : amis-artistes, ne tombez PAS dans le panneau. Exigez un pré-paiement car sinon la structure en question scannera votre ébauche, et travaillera dessus avec photoshop, accédant ainsi à un résultat gratuit au lieu de rémunérer l’Artiste comme il le mérite. C’est particulièrement valable pour les Artistes à l’imagination fertile ou à ceux qui cogitent longuement avant de mettre leurs idées à plat. Donc en résumé : ne sortez rien de votre Atelier sans paiement.

 

  • les projets spéciaux

    ♣ entrée d’école artistique
    ♣ demande de bourse artistique
    ♣ projets privés (artiste isolé ou groupe d’artistes)

Pour les écoles & bourses, les étudiants sont généralement dûment préparés donc je ne développerai pas ici. Mais le dernier point mérite que l’on s’y attarde un peu :

il correspond par exemple à une éventuelle collaboration entre un Artiste-peintre et un organisme privé ou public et ce qui caractérise alors cette collaboration c’est que le projet est monté en binôme par la structure en question et l’artiste et que si le projet est validé, plusieurs réunions seront nécessaires à sa concrétisation. Mais avant il faut remplir un dossier qui comportera au minimum les rubriques suivantes, il vaut donc mieux que l’Artiste qui veut fonctionner ainsi ait un document déjà prêt…

> titre du projet
> nom ou raison sociale (ou association artistique)
> adresse et autres informations légales
> téléphone, mail, site web, fan-page facebook
> relations dont on dispose (si-si, il faut les indiquer)
> CV, distinctions, références ou prix obtenus
> champ et discipline-culturelle du projet
> présentation du projet
> synergie autour du projet
> action(s)
> public(s)
> devenir pour le projet
> calendrier prévisionnel d’exécution
> budget prévisionnel avec partie artiste et
> partie organisme
> travaux antérieurs réalisés & liens internet
> + éléments variables en fonction de l’émetteur…

Une fois le projet retenu… ce n’est pas encore gagné, il faut le présenter comme on présenterait une thèse… donc savoir en parler en public et faire face aux questions.

Donc… pour tous ceux qui ont des projets… et chaque Artiste doit en avoir… voici quelques éléments à travailler en avance… pour se préparer. Bonne chance à vous.

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEILfacebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,
à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…