Tendre son papier aquarelle à l’agrafeuse

© contenu intégral du site sous copyright

 

Article actualisé le 24 juillet 2017


CHRISTIANE ALLENBACH ARTISTE ETEAprès avoir parlé du marouflage temporaire du papier sur planche avant peinture… et d’autres ayant déjà assez disserté sur le fait de tendre son papier sur cadre… voici « LA » solution qui personnellement me convient MIEUX.

Pourquoi ?

Parce que si après le bain de 15 mn. minimum, on tend son papier sur un cadre… primo le transport est délicat… ne serait-ce que d’une surface de travail à une autre (un artiste pro a toujours plusieurs travaux en cours de front) et secundo on a énormément de mal à dessiner dessus, une fois sec… au crayon de bureau. Pour rappel, un papier  blanc doit être tendu mouillé puis entièrement séché avant d’être re-mouillé…

J’aime un dessin serré, et souvent j’ai à gommer… j’ai donc inventé un système qui me permet d’agrafer mon papier sur un cadre « sacrifié » à cet usage. Une planche peut faire l’affaire sauf qu’au niveau dureté du bois je n’avais pas ce qu’il faut sous la main mais mon cadre lui avait la bonne dureté…

Donc il faut : un vieux cadre, une planche et une agrafeuse…

ALLENBACH CHRISTIANE CADRE BOIS TENDREALLENBACH CHRISTIANE PLANCHE DANS CADREALLENBACH CHRISTIANE COFFRET AGRAFEUSEALLENBACH CHRISTIANE FOND SUPPORTANT EAU

ALLENBACH CHRISTIANE AGRAFEUSEPoser la planche coupée aux bonnes dimensions dans le cadre comme pour encadrer puis l’y agrafer. Ensuite poser dessus un carton supportant l’eau sans broncher ou alors plastifiez-le à la plastifieuse.

Vous aurez un outil opérationnel qui vous permettra de garder LONGTEMPS votre papier humide, mais surtout… de soigner votre dessin. Cette technique est idéale pour les formats 30 x 40 cm ou 40 x 50 cm. Au-delà il est plus facile d’agrafer directement sur une planche dont l’épaisseur sera supérieure à la hauteur de l’agrafe, en intercalant un film plastique pour ne pas abîmer le bois. Le carton lui est « flottant » et interchangeable, cela peut être pratique parfois…

ALLENBACH CHRISTIANE SUPPORT POUR AGRAFER PAPIERL’autre intérêt est qu’il suffit de poser le système sur le papier et de découper autour au cutter pour avoir la bonne taille… alors qu’en tendant sur cadre on a énormément de chûtes (pertes). Ceci est important pour qui peint beaucoup et surtout pour qui prend du papier de très haute qualité donc très cher.

Si vous prévoyez un stage ou une peinture en plein air… avec un 2ème carton… vous pouvez tendre une feuille sur l’autre côté du cadre.
Donc avec un encombrement minimum par rapport aux papiers tendus à la manière « huile »… vous aurez  deux surfaces peignables pour une planche  sous cadre.

ALLENBACH CHRISTIANE PAPIER_TENDUici à plus grande échelle, le support destiné à recevoir un papier de format raisin sortant fraîchement du bain… et ensuite ledit papier en phase de séchage. Dans le très humide on peut poser l’arrière-plan, et intervenir selon le cycle de l’eau, mais si le travail doit ensuite comporter des détails il faut laisser entièrement séché avant de continuer.

CHRISTIANE ALLENBACH SUPPORT PAPIER SORTANT BAINici… en phase de travail… comme vous pouvez le voir ce n’est pas pratique d’avoir l’image dans l’ordi et celui-ci pas en face de soi mais pour des raisons de luminosité je suis obligée de dessiner en tournant sans cesse la tête vers le sujet…

CHRISTIANE ALLENBACH WORKING

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,
à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…