Aquarelle & typographie

© contenu intégral du site sous copyright ____________

 

 


L’Artiste qui fait tous types de sujets se trouve tôt ou tard confronté à la typographie qui se définit comme étant le procédé de composition et d’impression. Mon papa (dessinateur industriel) savait non seulement graver les écritures dans le métal mais durant ses loisirs il faisait aussi de belles reliures de livres. C’est lui qui m’a appris les fondements de la typographie… ensuite j’ai peaufiné en cours…

CHRISTIANE ALLENBACH | CARACTERESLa typographie telle que conçue par Gutenberg comportait des caractères mobiles telles qu’on les retrouve encore de nous jours sur les tampons-à-fabriquer-soi-même.

L’artiste n’aura pas à se pencher sur les aspects techniques de ce métier très « codifié » mais les termes de fonte ou de police ne lui seront point inconnus. Le corps d’une lettre est la taille d’une fonte de caractère mesurée en points typographiques. Les proportions du corps intéresseront d’autant plus l’Artiste que souvent il devra être à même de les reproduire sans recourir à l’informatique, en perspective ou… en déformation. Plus connue est la graisse ou épaisseur puisque de nos jours, même en primaire les élèves apprennent déjà sur leurs claviers ce que c’est qu’un caractère en gras… Le typographe, lui, distinguera onze niveaux de graisse…

Importante pour l’Artiste… la chasse. En cours de dactylographie on parle de caractères proportionnels minuscules, et concrètement cela veut dire que pour un aspect agréable à l’oeil, les lettres comme « i » ou « l » prendront moins de place que le « m ». En clair, l’Artiste-peintre, en alignant ses caractères sur un segment ou un quadrillage, devra non PAS diviser en parties égales mais respecter cette proportionnalité.  Les approches elles sont toujours régulières, une approche étant l’espace qui sépare un caractère de ses voisins. Un autre terme est : crénage. Le crénage n’est pas la même chose que l’espace typographique qui lui est le blanc entre deux mots en l’absence de virgule ou de point.

Plus difficiles à dessiner mais ça fait PLUS plaisir de réussir… les caractères à empattements (comme sur l’ordi la police Times).

L’Artiste qui aura à représenter les caractères publicitaires d’un magasin devra veiller non seulement à les dessiner aussi bien que possible, mais à poser des ombres justes et éventuellement à reproduire le support individuel de chaque lettre (par ex. si celle-ci est en fer au-dessus d’un immeuble).

CHRISTIANE ALLENBACH | DESSIN CARACTERESSupra, exemple vite fait… qui démontre bien sûr qu’il y a un paramètre indispensable pour bien dessiner des caractères… c’est que notre travail doit être suffisamment GRAND. Ci-dessous un exemple où mon format était résolument trop petit alors j’ai dû y aller à la louche…

Utile… consultez ma section technique pour voir comment diviser un segment en parties égales… et comment faire une ellipse correcte.

Sur ma page facebook j’ai partagé une photo de MENTLER, excellent artiste qui marche encore à l’ancienne. Veuillez voir directement chez lui.

 

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEILfacebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,

à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…