Brunissoir en aquarelle

© contenu intégral du site sous copyright ____________

 

 


Le brunissoir est plus connu dans d’autres professions que dans le métier d’aquarelliste mais il peut cependant rendre de grands voire très grands services  notamment avec les papiers bas de gamme qui souffrent souvent (exemple Hahnemühle) alors qu’avec par exemple du Arches ou du Bockingford on n’en aura que rarement voire jamais besoin.

Le brunissoir est l’instrument qui sert à faire ce que l’on nomme en jargon professionnel un brunissage. En aquarelle cette action ne correspond PAS à un polissage mais au fait de rendre de nouveau lisse un papier qui a eu sa surface arrachée lors d’un retrait mal fait. En ce qui me concerne, j’ai souvent ce problème lorsque j’essaie de travailler à l’adhésif, que ce soit pour les bords nets ou tout simplement SUR le sujet de mon aquarelle…

ci-contre, exemple de bord gardé NET grâce à de l’adhésif. Du papier comme le Cornwall (Hahnemühle) bien que très agréable à peindre, ne supporte en aucun cas ce travail en plein milieu du motif… ni même sur les bords car il y a lors du retrait de l’adhésif un arrachage pouvant compromettre le résultat final… tout dépend de la qualité d’encollage du papier… il faut tester et réserver certains types de papiers à certains usages… cela ne veut pas dire qu’un papier soit mauvais s’il ne supporte pas l’adhésif.
°


PEINTUREMAMANLOTUS | CHRISTIANE ALLENBACH | TECHNIQUE | SCOTCHER MARGESPour les incidents plus « petits » justement… il existe les brunissoirs, Dieu-soit-loué car souvent ils permettent de rendre la surface du papier comme neuve (non abîmée).

Pourquoi se servir d’un brunissoir ?

Du papier dont la surface est atteinte… absorbe autrement le médium, et il est impossible de continuer normalement.  Sur travail terminé, une telle atteinte se verra… il faut donc retoucher. Cet instrument concerne donc également la restauration d’anciennes aquarelles…

Un retrait trop vigoureux à l’éponge magique ou au chiffon peut produire la même altération, pareil pour l’enlèvement du drawing-gum avant séchage complet du papier… Il faut donc « sauver » le travail…

Un brunissoir peut être rond (mieux) ou plat (à manier avec précaution) et est souvent fabriqué en silex ou agate.

Mode d’emploi :

Avec le brunissoir, on frotte doucement, dans tous les sens, la partie abîmée de la surface du papier aquarelle.

astuce :
si vous avez fort peu à vous servir de cette technique, inutile d’investir :
prenez le dos d’une cuillère en veillant bien sûr à ce que celle-ci soit en inox de manière à ne pas déteindre sur le papier.

Intéressant pour ceux qui font du figuratif à tendance réaliste

En travaillant sur du papier torchon, ce qui est très avantageux pour certains sujets, on a parfois besoin quand même, d’avoir par endroits un peu plus de finesse : on peut alors, pour peu que l’on ait un brin de dextérité, se servir du polissoir pour aplatir le grain du papier et peindre ainsi sur une surface plus lisse tout en gardant le relief pour le sujet principal de notre aquarelle. Cette opération se pratique généralement après que l’on ait crayonné son sujet directement sur le papier. Il vaut mieux faire ce travail avant mise en peinture car après on n’aura pas forcément la patience d’attendre le séchage complet ce qui ne veut pas dire que faire un brunissage après soit impossible. Simplement moi j’aime bien voir sur quoi je peins…
😉 )))

Attention, on ne voit pas très bien les surfaces déjà traîtées SAUF EN OBLIQUE. Vérifier en inclinant le papier si tout a été fait comme il faut et éventuellement ménager les zones limitrophes par apposition d’un bout de papier de bureau.

Voici quelques échantillons réalisés sur du Hahnemühle (n° 10 du bloc-test) :

CHRISTIANE ALLENBACH | PAPIER BRUNI EN OBLIQUE CHRISTIANE ALLENBACH | PAPIER BRUNI DU DESSUS

CHRISTIANE ALLENBACH | BRUNISSAGE ET AQUARELLEUn autre usage courant du brunissoir c’est combiné à la tempéra… mis cela fera l’objet d’un développement ultérieur…

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEILfacebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,

à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…