Booster sa Créativité… Le point…

 

© contenu intégral du site sous copyright ____________

L’ère de l’informatique fait qu’en lieu et place des expositions réelles, d’un coup de souris on peut visiter des millers de galeries-virtuelles et voir des oeuvres très différentes dans leur Technique et de par leurs sujets… De ce fait, le regard du public est souvent blasé et on demande aux Artistes d’inventer en permanence du neuf alors qu’en l’an 2015 tout ou presque a déjà été fait… chacun(e) se retrouve donc confronté au problème de la Créativité.

J’ai eu le privilège pourtant d’inventer encore quelque-chose, j’en ai parlé ailleurs et je n’y reviendrai pas ici… si ce n’est pour faire la part des choses en matière de Créativité.

De par sa définition, la créativité est le fait d’être à même de concevoir mentalement et d’exécuter quelque-chose de nouveau ou de partiellement nouveau, ou alors de solutionner un problème de manière originale. Ce potentiel est en chacun(e) de nous… il suffit parfois de le…réveiller.

Je propose au lecteur de laisser ici de côté la Créativité sous son aspect industriel (là aussi j’étais autrefois très efficace) et d’examiner la question sous un angle artistique.

Soyons tout d’abord réalistes… ce que l’humain appelle créativité n’est tout au plus qu’une co-création… je me réfère ici au vrai Créateur… mais fermons cette p’tite parenthèse pour examiner les manières d’être créatif en Art :

  • aller trouver des éléments inconnus… d’une manière ou d’une autre… donc inventer et les concrétiser… C’est presqu’impossible en Art de nos jours… du moins pour la masse…
  • aller repêcher dans sa mémoire (partie consciente ou subconsciente) des éléments et… les ré-organiser d’une manière nouvelle. La Créativité porte ici sur le concept et sur la Compostion…
  • partir de ce que l’on voit pour imaginer partiellement ou totalement autre chose… donc quelque part aller du connu vers l’Inconnu…
  • Lorsque l’on est coincé par un cahier de charges (sujet particulier, copie, thème etc… ) la Créativité n’est pas toujours apparente mais elle peut résider dans la manière d’interpréter face aux choses exigées… l’exécution, ou la composition… le plaisir ici est différent que lorsque l’Artiste a entière liberté et n’a de limites que celles de son Imagination mais il est réel et palpable pour qui se donne à fond dans son travail…

 Comment booster alors sa Créativité ? En faisant preuve d’originalité, en transformant la réalité, en sublimant son sujet, mais aussi en innovant dans la transposition. Quelques points important sont également :

  • impliquer le spectateur dans la création en dirigeant consciemment son regard DANS l’Oeuvre, pour cela il faut avoir étudié soigneusement les règles de composition
  • exploiter ses carnets de notes, esquisses, et les considérer sous un nouvel angle… pour les intégrer dans autre chose…
  • tenir compte du public auquel on destine la Création… à titre d’exemple les pays orientaux qui commencent leur écriture à droite au lieu à gauche, ont une autre « lecture » de l’oeuvre d’Art que nous autres occidentaux…
  • Court-circuiter les « automatismes » du public en le forçant à avoir une approche inédite du tableau. Cela se fait en disposant aux points focaux un élément qui se démarque…
  • Improviser au niveau des graphismes, des textures, de la Compostion… parfois il faut oser faire autrement…
  • Gérer ses loupés… et ne pas considérer que si l’on n’a pas fait ce que l’on avait en tête c’est forcément nul… parfois les choses se font toutes seules et la Création fera vibrer un acheteur potentiel…
  • Enfin, ne pas se contenter comme dit plus haut de diriger le regard du public dans l’oeuvre mais le faire entrer dedans et l’y maintenir aussi longtemps que possible. On n’y arrive que par le biais d’une oeuvre travaillée, pas « brute ». Et bien sûr par une mise en valeur appropriée tant au niveau du cadre que des tableaux se trouvant à proximité. C’est là que l’Artiste averti fera toute la différence par rapport à l’amateur.
  • Enfin… pour ceux qui sont provisoirement ou durablement handicapés… pourvu qu’on ait une impulsion de départ, on trouvera toujours les moyens de créer ! ceci se veut un encouragement pour tous ceux qui au quotidien ont la vie un peu moins facile que les autres…
  • En tant que parent, il faut éviter de critiquer les oeuvres parfois maladroites mais pleines d’Amour, que les enfants nous font, cela les inhiberait pour un moment. Personnellement je n’ai jamais eu à me forcer, je les ai toujours sincèrement aimées, les miens étant plus que doués… La confiance-en-soi est un élément-clé pour créer avec efficience, et ce à tout âge. Clin d’oeil à notre ami Fernand qui du haut de ses 92 ou 93 ans… est toujours au niveau international en aquarelle. Grand bravo à lui. Il est évident que si l’estime de soi est bonne (et elle repose sur des émotions stables, des contacts sociaux sains et enrichissants et un bon équilibre intérieur) alors on a moins de freins en créativité que s’il y a un quelconque blocage…
  • Dans la vie quotidienne, le créatif fera souvent les choses les plus ordinaires d’une manière différente voire extraordinaire.
  • L’imagination permet de concevoir différemment son Oeuvre… on gagne donc toujours à la cultiver.
  • Encore quelques petits tuyaux pour booster votre créativité : dans le quotidien, éviter l’épuisement… mais toujours travailler avec zèle & discipline… apprendre à se fixer un but raisonnable et se donner les moyens d’y arriver… ET SURTOUT VOIR TOUS LES JOURS LA VIE, LES CHOSES ET LES GENS SOUS UN ANGLE NEUF, avec des yeux neufs. Ne  pas s’accrocher à une manière de voir, de penser, de faire… Parler plusieurs langues aide énormément car met en oeuvre un raisonnement différent… Et pour ceux qui le peuve, c’est dans l’espace entre deux pensée qu’on trouve l’infini et l’inspiration…

 

Cet article sera régulièrement actualisé.

 

 

 

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEILfacebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,

à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…