Art thérapie ou peindre en mode méditatif…

© contenu intégral du site sous copyright
© ALLENBACH CHRISTIANE

 


 

article rafraîchi le 13.09.2016

Discutant et travaillant beaucoup avec des collègues artistes de tous horizons… nous avons récemment abordé le problème complexe de la mode actuelle qui aime situer l’Art dans le domaine méditatif ou la thérapie…

Ci-dessous, bref tour d’horizon…

  • L’Art pour être bien pratiqué nécessite forcément que l’on prenne du recul par rapport aux tracas faisant partie du quotidien de chacun… Par rapport par exemple à un emploi salarié ou artisanal où une pointe de stress peut être motivante (trop tue à petit feu sur le long terme, c’est maintenant scientifiquement prouvé)… l’Artiste qui veut vraiment mettre le meilleur de lui-même doit être libéré de tout ce qui nuit à sa Créativité.
  • Les problèmes ne se réglant jamais tout de suite d’un coup de baguette magique… le maître-mot passe par le choix de les laisser momentanément de côté durant la phase de création…
  • Ce qui est (quand même… il faut le dire…) inadmissible, c’est que pour plus d’impact sur une clientèle souvent stressée, une grande partie des Artistes-peintres explique que leurs travaux sont un processus méditatif… Il faut sérieusement faire la part des choses. C’est sûrement le cas pour quelques-uns mais jamais de la vie pour tous ceux qui le disent… mais il est un fait sûr-et-certain, à l’heure actuelle où le tumulte envahit tant nos vies professionnelles que privées, chacun recherche la Sérénité et le fait d’arguer que l’on peint en état méditatif est hélas le plus souvent un gros coup de pub car cela peut faussement donner au client l’impression d’acquérir une oeuvre exceptionnelle.La différence entre une Oeuvre quelconque et une Oeuvre vraiment créée dans un autre état ne se fait qu’à l’analyse VIBRATOIRE et le Client ne pourra pas toujours le faire lui-même.  Il y a des Créations qui rayonnent… et d’autre non. Ce n’est pas ici une question de savoir-faire technique, précisons-le bien. Pas une question de Beauté non plus…
  • Le processus méditatif est défini comme suit : l’attention est portée dans une direction particulière, sur un objet précis. Cela repose déjà beaucoup la pensée par rapport au flot de pensées et d’arrières-pensées contradictoires qui nous envahissent en permanence et qu’il faut… laisser repartir… Méditer est aussi pour certains réfléchir à la philosophie de la Vie… et avant d’arriver à ne penser à rien il y a lieu d’apprendre à amener son attention de manière centripède sur un seul point de référence.Méditer nécessite que l’on mette son corps en mode repos de manière à ce que la Conscience puisse sentir « autre » chose… CE N’EST TOUT SIMPLEMENT PAS POSSIBLE LORSQU’ON DOIT PEINDRE ACTIVEMENT. Par contre, il est clair que nos moments d’inspiration, eux, peuvent avoir lieu dans l’espace infini entre deux pensées…  Formée à diverses techniques de méditation & Traditions, j’expérimente toujours longuement avant d’exprimer quelque-chose, tout en m’intéressant aux expériences de ceux que la Vie met sur ma route et que souvent d’une manière visible ou invisible,  je guide ou j’aide…
  • Pourquoi alors certains se réfèrent à un état méditatif ? Parce que l’Artiste-Peintre digne de ce nom aura appris à utiliser presque simultanément le côté gauche ET le côté droit du cerveau… A savoir que le côté gauche, c’est maintenant connu, est relié à tout ce qui est mental et rationnel, à tout ce qui est dans l’espace-temps, et que la partie droite est reliée à tout ce qui est hors du temps et émotionnel. Dans le monde artistique c’est sûrement Betty Edwards qui aura le plus contribué à éclaircir nos lanternes… mais je tiens particulièrement à mettre l’accent sur le fait que passer entièrement en mode « cerveau-droit » ne permet pas en tant que tel d’avoir toujours un dessin juste… parfois le dessin analytique s’avère nécessaire et lui fait justement appel au mental. Par contre, à force d’apprendre à se brancher consciemment sur le mode mental ou sur le mode « création » on apprend à les alterner de plus en plus vite puis à les « superposer » voire à les fondre. Pourquoi ? parce que le cerveau à force d’être utilisé d’une manière précise, créée de nouvelles Connexions… c’est scientifiquement prouvé notamment après recherches sur des personnes ayant subi des lésions du  cerveau… les nouvelles connexions sont possibles à tout âge…
  • Le fait est cependant que le marketing dans le monde de l’Art parle de plus en plus avec des mots-choc… pour faire « impression » sur le grand public. Tout comme on recherche de plus en plus l’impact émotionnel au lieu la technicité… On parle aussi de couleurs de plus en plus vibrantes, de peinture de plus en plus créative, d’inspiration venue d’ailleurs, de méditation voire carrément de thérapie… Il appartient à chacun d’user de son sain discernement pour faire la part des choses entre les arguments commerciaux et l’Oeuvre elle-même, rayonnement compris…

 L’art-thérapie, par définition, est une méthode destinée à exprimer notre potentiel artistique et à nous connecter à notre Créativité. Elle est utilisée en psychothérapie et dans le concept très à la mode du développement-personnel. Sourire… parce que dès les temps les plus reculés, alors que ces concepts n’existaient pas… l’Art lui existait déjà…L’art-thérapie s’adresse généralement aux personnes présentant un trouble intérieur quelconque mais le thérapeute doit avoir une formation psy en plus de sa base artistique. Le hic actuellement c’est que la formation n’est pas diplômante et que n’importe quel charlatan peut se décréter thérapeute donc là aussi… prudence !L’Art ne doit pas être une « fuite » dans un monde moins dur que le quotidien même s’il peut venir compléter une activité très stressante de par la détente que procure la Concentration sur quelque-chose que l’on aime faire…Sortir choisir son sujet… c’est déjà s’oxygéner les poumons, voir du monde ou se ressourcer dans la Nature. Ensuite faire le dessin, si l’on en maîtrise quelque peu les bases, c’est du pur bonheur car là déjà, nous traduisons… Et enfin, nous passons aux couleurs… et à la magie des mélanges, des superpositions, de l’alternance humide/sec, flou/net ou dit et non-dit…Pour ma part je ne suis de loin pas aussi productive que certains collègues car j’aime prendre le temps de développer lentement un sujet et souvent j’y réfléchis plusieurs jours et j’observe longuement avant de donner un coup de crayon ou de pinceau. S’offrir ce temps est devenu un luxe pour la plupart d’entre nous… et se « poser » fait toujours du bien.

  • C’est la qualité de la relation entre l’Artiste et son sujet, qu’il soit minéral, végétal, animal, humain ou autre… qui va faire en sorte que la Créativité et le savoir-faire soient sublimés et que l’Oeuvre rayonne. La personnalité de l’Artiste transparaît autant que la Quintessence du sujet…De part la qualité de ce que l’Artiste MET dans son travail… il y trouve une qualité-d’Être… ce qui pour le public se traduit par un fort ressenti au vu de l’Oeuvre. Je ne parle ici pas forcément des miennes qui sont fort modestes mais des oeuvres grandioses de Ceux que j’admire…

Je terminerai simplement en mettant le lecteur en garde… il faut toujours face à des arguments médiatiques très marquants… faire la part des choses et largement user de son discernement et de son instinct… tout ce qui brille est loin d’être de l’Or… sur quelque plan que ce soit…

Une autre expérience que j’ai faite récemment, c’est de me servir d’un « support » neutre pour capter la forme des âmes ayant vécu à un lieu ou étant passées par là… âmes peut-être encore un brin tourmentées. Au lecteur non averti je rappelle que dans les mondes subtils il n’y a pas de densité comme sur notre Terre et que les êtres s’interpénètrent, utilisant tout l’espace disponible… j’ai donc tenté de dessiner rapidement SANS REGARDER MA FEUILLE ce que je voyais, avec ensemble des formes animales, humaines ou autres… mais évidemment je n’ai pas fini sinon j’y serais encore…

En voici un petit aperçu :

allenbach-christiane-ames-en-transit

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEILfacebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,

à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…