Aquarelle | retraits et éclats de lumière à l’émeri

© contenu intégral du site sous copyright
© ALLENBACH CHRISTIANE

 


Après avoir évoqué les retraits plus classiques je vous propose maintenant de tester les retraits avec l’abrasif appelé émeri.

L’émeri ne convient qu’à certains sujets car le but de ce type de retraits c’est de travailler la texture et pour cela le médium doit présenter une certaine densité.  Il est par exemple à éviter sur les fleurs de par le manque de souplesse de la méthode… mais il conviendra parfaitement pour apporter des éclats de lumière sur de la matière foncée comme par exemple ici sur le chariot :

Dans quelques rares cas, l’émeri permet d’apporter de petits éclats de lumière dans un poil animalier mais à condition qu’on maîtrise bien la gestuelle.

Comment ça marche ?

Acheter de l’émeri assez grossier, une feuille suffira, on peut les avoir à l’unité dans tout magasin de bricolage.

Se couper des bandes puis couper celles-ci en carrés facilement manipulables, puis se les garder dans une boîte plastique.

Ne travailler QUE sur aquarelle parfaitement sèche et peinte sur du très très bon papier comme par exemple Arches ou Bockingford, éventuellement Langton Prestige et bien d’autres. Chez Hahnemühle on trouve un beau papier appelé Cornwall que j’aime beaucoup mais qu’il vaut mieux oublier pour l’abrasif (tout comme pour les techniques à l’adhésif, ça part avec)

La gestuelle est à trouver par chacun(e)… de préférence sur un petit papier séparé de même qualité que le travail en cours.

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEILfacebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,

à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…