Généralités sur l’Art… vues par une aquarelliste

© contenu intégral du site sous copyright
© ALLENBACH CHRISTIANE

 


°

L’Art est un mode d’expression qui par opposition à d’autres modes de communication s’adresse à nos cinq sens humains mais aussi par ricochet parfois à notre Âme & Esprit… en passant par tout un cortège d’émotions.

L’Art comprend bien sûr plusieurs disciplines qui ne vont pas toutes être développées ici… car en tant qu’aquarelliste je me concentre sur ce que j’aime et sur ce que je pratique.

Je suis créative en essence j’allais dire en quintessence, et ceci EN TOUT, pas qu’en Art… Mon époque « bureau » était émaillée d’inventions concrètes qui ont grandement facilité la vie de mes collaborateurs mais aussi optimisé mon propre travail… et je continue avec ma manière très personnelle (sans intervention du mental) à produire des idées très… inédites.
Mais au niveau de ma discipline, j’ai quelques principes de base auxquels je ne déroge pas :

  • le trait juste est plus important que l’application du médium
  • je me passionne pour les esquisses & études anatomiques,
  • je m’inspire trèèès largement de Dame-Nature dans mes Créations…

Ce qui compte pour moi, ce n’est ni être célèbre ni être riche, c’est d’arriver à exprimer ce que je souhaite, dans un tableau. Il y a d’un côté le plaisir du trait… de l’autre le plaisir de l’interaction entre l’eau et le médium… mais surtout… dans le cas d’idées abstraites, le plaisir d’arriver à les restituer telles qu’on les a perçues…

Curieuse alchimie que ce mélange judicieux de rêve, de technique, et d’émotions… et instants privilégiés où l’Artiste se trouve suspendu entre deux pensées, dans  un espace infini où l’ego n’a plus de place et où parfois le pinceau prend son indépendance même à partir d’un crayonné sobre…

Peindre, c’est quelque-chose d’INTENSE, bien que cette intensité soit des plus variables…
Peindre, c’est combiner les paradoxes…comme par exemple action et  non-action, être & non-être, suggérer et révéler, chaud et froid, flou et précis etc…

Peindre est décrit comme épuisant par des Artistes de plusieurs pays… mais je pense qu’alors on n’est pas relié à sa Source… et qu’on jongle encore entre deux mondes
Idéalement, peindre doit être pour l’Artiste comme rayonner pour Râ… une seconde nature.

Peindre c’est aussi gérer les influences subconscientes… moins celle des confrères que celles de nos Enseignants. Car parfois nous avons tant de respect pour leur Technique que nous voudrions pouvoir la clôner mais il nous faut l’intégrer, et dans le creuset de notre intériorité, la transformer pour la restituer sublimée avec notre propre griffe. La peinture est donc aussi à mes yeux un savant mélange entre l’auto-apprentissage, le savoir-faire acquis grâce à un tiers-qualifié, et tout ce qu’au fil de nos vies, notre subconscient a enregistré…

Créer c’est avant tout être libre de s’exprimer.
On apprend à s’exprimer librement lorsque la Technique est devenue réflexe… et la technique peut devenir réflexe par un seul moyen : la pratique. C’est ici que parfois on différencie celui qui n’a pas besoin d’économiser et celui qui a un budget limité consacrable à l’Art… Parfois mais pas toujours car il reste fort heureusement les esquisses sur papier bureau…

Peindre c’est aussi savoir gérer le stress… celui de devoir livrer un travail commandé, d’aborder un sujet difficile, ou tout simplement de chercher une qualité pour laquelle on n’est pas encore tout à fait prêt(e). Certains s’accomodent parfaitement d’une certaine pression, moi plutôt pas. Un zeste c’est gérable, trop c’est malsain… alors je tâche de m’organiser en conséquence. Il est un fait sûr et certain que c’est uniquement dans la décontration-professionnelle que l’Artiste a accès à sa Source d’inspiration…

Peindre, c’est aussi savoir prendre un sain recul par rapport aux modes et aux effets spéciaux et ne pas uniquement peindre ce qui fascine le public ni ce qui se vend le mieux.

Peindre c’est avant tout co-créer…
Car « Créer » à l’heure où on a déjà tout vu passer serait assez prétentieux… Nous humains, nous ne faisons au mieux que reproduire la Beauté ou nous en inspirer… mais c’est déjà merveilleux de tourner son regard vers les belles choses de la Vie plutôt que vers tout le reste…

Pour moi mais c’est subjectif, peindre c’est aussi ne PAS s’enfermer dans un sujet ou dans un style… c’est toucher à tout en gardant sa griffe, mais c’est surtout ne pas chercher à se copier soi-même lorsque par exemple un tableau s’est bien vendu... Il faut savoir rester ouvert à d’autres sujets, à d’autres techniques, à d’autres compositions…

Parfois la Vie fait qu’en Art une pause soit nécessaire.
Elle n’est jamais stérile car durant ce laps de temps il y a maturation. Alors pas de panique si cela vous arrive…

Peindre c’est parfois comme méditer… le temps est suspendu, on ne voit rien et on n’entend rien pendant qu’on peint… Peindre peut être une alternative reposante par rapport à une activité professionnelle… mais ne devrait pas devenir fuite…

Peindre, c’est donner une Direction à son regard, c’est traduire une émotion, c’est restituer quelque-chose qui nous a touchés… Peindre c’est s’auto-questionner et questionner le spectateur…

Peindre c’est révéler ou créer une énigme, traduire l’harmonie ou rendre un bouleversement, concilier subconcient et perception réelle du sujet, cheminer entre hasard et maîtrise, entre transparence et opacité, entre clarté et trouble, et dans tous les cas raconter une histoire qui à la fois celle du Sujet et celle de l’Artiste…

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEILfacebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,

à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…