L’Art brut…

© contenu intégral du site sous copyright
© ALLENBACH CHRISTIANE

 


°

L’Art brut est un concept assez connu… mais ce qu’il est ou n’est pas est parfois pour les uns et les autres difficile à définir ou à comprendre… Petit tour d’horizon…

Le terme fut utilisé pour la première fois par J. Dubuffet, peintre, sculpteur et plasticien, formé aux beaux-arts du Havre mais ayant très vite quitté les structures académiques. Cet artiste a recréé une forme d’expression instinctive, facilitée sans doute par la chance de n’avoir ni besoin de plaire ni besoin de vendre (les conditions pour créer idéales d’après moi… ).

Hors normes non seulement il ne recherchait pas la ressemblance en portrait mais il s’employait activement à faire en sorte qu’il n’y en ait aucune…

Brut ne veut pas dire non-travaillé… contrairement à la rumeur.

Brut veut avant dire hors-style-académique et non-culturel… mais aussi marginal voire un peu fou… Très mal vu au début, le « brut » a petit à petit gagné ses lettres de noblesse et les musées contemporains en sont friands actuellement. Mais brut veut aussi, très souvent dire, absence de formation qualifiée… L’Art a ses contraintes, et qui veut faire du réalisme ou du figuratif gagnera à apprendre les Règles même si par suite les briser est possible.

L’art BRUT, souvent fait par des artistes à la psychologie fragile, se veut original, et interpelle. Les matériaux utilisés sont souvent de récupération…

Les adeptes de l’art brut n’ont pas dans de démarche artistique classique. Attention cependant à ne point confondre l’Art brut avec l’Art primitif de l’époque d’avant l’écriture… Dans notre actuelle société, ces Artistes ne sont pas vraiment reconnus même si certains on fait fortune. L’art brut n’est pas non plus du surréalisme…

Comment les repérer ? ils sont facilement déconnectés avec la réalité et une trajectoire personnelle rude ou carrément dramatique qui se reflète dans leur Art. 

Son utilité ? parfois d’autres Artistes s’en inspirent qui eux ont une formation solide mais plus la fantaisie des « bruts ». Je rajouterai aussi que si la beauté de ce qui nous entourent inspirent énormément d’Artistes, dont moi… certains ne sont pas en mesure de se connecter à leur subconscient pour y puiser sans cesse de nouvelles inspirations… et ce sont ceux-là qui justement cherchent alors de l’originalité dans l’art brut.

Dans un autre ordre d’idée, une personne sous hypnose ou connectée à d’autres monde peut facilment produire de l’art brut… car par excellence c’est le type de création qui naît d’une compulsion autrement dit l’artiste ne peut pas s’en empêcher, par opposition à l’impulsion de créer qui englobe l’application de la Technique…

En résumé, l’art brut ce n’est pas celui qui nécessite de la technique, ni dans le trait ni de la composition. Il peut néanmoins nous amener à la réflexion ou à l’interrogation…

Assurément marginal, il est parfois à tort qualifié aussi de spirituel. L’Art spirituel c’est autre chose… mais ce sujet sera abordé séparément… à suivre…

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEILfacebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,

à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…