Accrocher sans cadre ni passepartout…

© contenu intégral du site sous copyright
© ALLENBACH CHRISTIANE

 


°

Présenter son travail en Galerie ou Salon, dûment encadré… est une chose… le montrer dans des structures très régionales en est une autre… et concilier le tout relève parfois du parcours du combattant. A titre d’exemple, j’ai en permanence et simultanément, quelques tableaux dans une Mairie à 40 Km d’ici, chez un antiquaire-galeriste, et je suis par ailleurs représentée en Galerie-pro, tout en faisant des expositions régionales publiques ou semi-publiques,  et parfois en participant au dernier moment à des événements… au gré des invitations ou parfois informations trop tardives…

Il faudrait donc un minimum disposer d’une centaine d’encadrements (entre 40 et 200 € pièce) et d’au moins deux cent passe-partout (entre 15 et 40 € l’UN…) pour montrer simultanément  beaucoup de créations sur chevalet ou présentoirs de table… Indépendamment d’un grand talent d’organisateur(trice), il faut avoir les moyens financiers de « suivre » et lorsque cela urge il faut parfois improviser…

Le dépannage suivant, convient pour toutes les fois où des cimaises ou grilles sont en place mais où il n’y a PAS possibilité d’avoir une table ou un meuble genre porte-journaux…

Concrètement on ne prend pour cela que des petits et moyens formats… papier 300 mm… plastifiés ou sous film transparent amovible. L’ensemble doit rester léger…


Ensuite on oublie les crochets en métal trop lourds… qui ne conviennent qu’aux bons cadres en bois… et on se confectionne des boucles de taille appropriée, en papier-cadeau ou ficelle.

Ces boucles sont fixées avec de l’adhésif amovible (genre joint à placo) en appuyant fortement.

Cet accrochage temporaire tient la route quelques jours pour une exposition d’urgence et permet aux visiteurs d’avoir une meilleure vue d’ensemble des créations par rapport à une présentation sous passepartout dans un porte-revues… De plus, les oeuvres plastifiées, accrochables telles quelles, sont très abordables pour les petits budgets… et celles qui sont filmées peuvent à tout moment être retirées de leur support pour être convenablement encadrées. 

Cet accrochage temporaire peut évidemment être enlevé à tout moment sans abîmer la Création… d’où son grand avantage.

Un effet collatéral non négligeable c’est que si l’on est amené à voyager, procéder ainsi permet d’alléger le poids de ce que l’on doit trimbaler avec soi. En train c’est particulièrement avantageux.

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEILfacebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,

à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…