Parrainage artistique

© contenu intégral du site sous copyright
© ALLENBACH CHRISTIANE

 


°

Nous connaissons tous les parrainages familiaux voire religieux, le parrainage électoral, le parrainage en affaires & marketing (avec ou sans ventes privées)… ce dernier point sera développé séparément car il peut intéresser les artistes) et bien sûr le parrainage humanitaire notamment sous forme de parrainage d’enfant pour financer la scolarité d’enfants (en passant par une association connue de préférence).

Il existe bien sûr aussi, en local, le parrainage dans des Clubs tels que le LION’s Club et bien sûr, dans un autre domaine, les Ordres (je connais aussi) qui nécessitent pour toute adhésion d’être représenté(e) par un parrain…

Connaissant ce mode de fonctionnement, j’avoue toutefois avoir été étonnée de le relever également dans le monde artistique.

En principe, la réglementation légale cadre bien les définitions et conditions de parrainage, qui peut aussi s’étendre au mécénat. Le truc c’est généralement des avantages notamment fiscaux, pour les organisateurs… L’Artiste n’y trouve pas toujours son compte à moins d’être très sélectif et suffisamment rodé.

Le parrainage artistique existe (à ma connaissance, je complèterai cet article par suite si nécessaire) sous deux formes :

  1. parrainage d’entreprise, de fondation, d’agence artistique, le parrainage étant alors souvent concrétisé par un Contrat. Il s’agit avant tout d’une opération commerciale, pas forcément destinée à promouvoir l’Art comme le font des collectifs plus ciblés…
  2. parrainage pour adhérer à une Association d’Artistes…

C’est ce dernier point que je choisis plus particulièrement de développer car je m’implique personnellement pour promouvoir ma discipline artistique et à plusieurs on est tout simplement plus forts que seul(e)…

Pour l’instant, je n’ai pas adhéré aux Associations qui m’ont sollicitée, pour différentes raisons… mais aucune d’elles ne fonctionnait en mode parrainage et les « rectutements » se faisaient un peu au hasard… 

Je me suis intéressée plus particulièrement aux Groupements associatifs concernant l’aquarelle, et j’avoue avoir été un brin étonnée que certaines d’entr’elles fonctionnent en mode parrainage. Cela sous-entend que l’on connaisse bien l’un des membres ce qui est soit positif soit négatif… selon les cas.

L’aspect positif d’un tel parrainage c’est la relation amicale qui est générée par un parrainage, surtout si par suite une collaboration régulière se met en place dans le cadre d’activités communtes telles que l’apprentissage de nouvelles techniques, l’organisation d’événements etc.
Que du bonheur pour ceux qui ont des relations ou qui savent lécher les bottes…

L’aspect négatif du mode-parrainage dans ce cadre précis… c’est que les loups-solitaires ont bien du mal à perçer et se voient, faute de relations, écartées de bien des événements intéressants.

Dans le même ordre d’idées, mais ceci est subjectif, je n’adhère pas trop à l’idée que le monde en général, qu’il s’agisse d’affaires ou de politique, soit régi par les relations au lieu les compétences, et l’idée que dans le monde des Arts, les relations déterminent le succès futur d’un candidat… ne me plaît pas non plus… C’est pourtant une réalité de fonctionnement, qu’on l’avoue ou non… et ce dans le monde en général ou le monde artistique en particulier.

Il est évident que je ne parle pas ici des tout-grands Artistes dont la renommée n’est plus à faire et qui peuvent fonctionner en se passant de tout type d’association… Je fais plutôt référence à l’Artiste moyen ou émergeant qui bien que souvent doué, se heurte à des problèmes d’organisation, de relations et peut se décourager face aux obstacles à franchir pour perçer dans sa discipline.

Cela est d'autant plus important que des faux Artistes tels que ceux définis par Eric-Emmanuel-SCHMITT (il a hélas privatisé sa vidéo, on n'y a plus accès) envahissent le marché et proposent des oeuvres souvent moyennes à un prix dérisoire, induisant la clientèle non avertie en erreur et cassant le marché des professionnels.

Je propose de ne pas développer ici l’aspect « sponsoring » du parrainage (qui est avant tout juridiquement relié à la fiscalité) mais de se limiter aux ouvertures procurées par le relationnel…

Le mode de fonctionnement c’est d’inclure l’artiste nouveau-venu dans un environnement qui lui facilite la reconnaissance professionnelle mais c’est toujours un échange réciproque d’intérêts, rien n’est unilatéral et dans ce monde de requins qu’est celui de l’Art beaucoup cherchent  avant tout leur intérêt. Il y a bien sûr des exceptions altruistes et dévouées à l’Art et rien qu’à l’Art, j’ai le privilège d’en connaître quelques-uns et je les apprécie beaucoup…

Lorsqu’une poignée (et parfois bien plus) d’Artistes s’associent, c’est généralement pour donner à chacun plus de chances de se faire connaître, d’améliorer sa technique et de montrer ses travaux dans le cadres de Salons ou d’Expositions.

La médiatisation événementielle est souvent à caractère préférentiel des membres d’un tel regroupement par rapport aux  Artistes en solo…

Par contre, pour qui aime la communication, l’échange, c’est la formule idéale, pour peu qu’il puisse passer l’épreuve du parrainage ce qui n’est pas toujours évident… car il suffit d’une personne déjà en place qui désapprouve pour que l’on soit rejeté(e).

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEILfacebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,
à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…