Art et usage de fil

© contenu intégral du site sous copyright
© ALLENBACH CHRISTIANE

 

 

________________________________________________________

Nous avons tous à la maison l’une ou l’autre bobine de FIL, de préférence solide. Un artiste devrait toujours en avoir en poche, et ceci pour plusieurs usages :

  • la confection d’un ovale si le compas fait défaut,
  • les mesures outdoor/indoor  lorsqu’on n’a pas de règle
  • avec un objet au bout… on a un fil a plomb, c’est bien pratique en extérieur pour vérifier son coup d’oeil
  • tendu entre deux mains, à l’horizontale, un fil permet de :
      • vérifier la ligne d’horizon dans les cas où l’on fait d’emblée un travail plus abouti qu’esquisse ou étude au crayon (ne pensez pas que ceci n’est qu’une astuce de débutant, cela se pratique même aux Beaux Arts de Florence…)
      • vérifier l’angle d’un objet incliné dans la phase de construction du dessin, qui sera évidemment fait à l’échelle 1:1 car elle seule permet de ne pas avoir à vérifier sans arrêt les rapports de grandeur des différentes parties d’un sujet, le cerveau la transposant « naturellement ». Pour ceux qui voudraient quand même changer d’échelle, lire ici.  Pour l’angle, bien sûr, il y aurait aussi les tickets-tram mais ça c’est ma propre invention alors que a technique du fil, elle, est enseignée aux Beaux Arts.

Je terminerai non sans souligner l’importance du travail fait face à un vrai sujet et pas selon photo. Je soulignerai mes propos d’une citation de Fred Ross (conseiller artistique) :

« seule une peinture construite sur un dessin JUSTE
peut capturer & rendre ce que l’Artiste voit
« 

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEILfacebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,

à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…