Lame de rasoir et aquarelle

© contenu intégral du site sous copyright
© ALLENBACH CHRISTIANE

_______________________________________________

>>>>>>>>> ne pas utiliser avant 14 ans et toujours avec prudence

La nouvelle génération qui n’a pas eu de papa se rasant à l’ancienne n’est pas habituée à manipuler des lames de rasoirs, donc la plus grande prudence s’impose. Les lames sont à garder dans une boîte en plastique fermant bien et à l’abri des enfants en bas âge !

Bon ben alors pourquoi les utiliser en aquarelle ?
Voyons les différentes utilisations possibles.

lame de rasoir et aquarelle peinte bien sèche

  • le plus simple… pour une petite correction, se servir de la lame de rasoir pour effecturer un grattage. La surface doit être petite et le papier de bonne qualité (par ex. Arches). Le grattage s’utilise lorsque les corrections au coton-tige humecté ne sont pas possibles donc avec les médiums foncés et opaques. Un couteau ne convient pas car il ne permet aucune finesse dans l’exécution.

Après grattage, lisser la surface devenue rugueuse avec le dos d’une cuillère ou avec l’ongle. En même temps que l’on gratte pour corriger, on grattera un échantillon du même papier, cela permet de voir ce que donne l’application du médium destiné à rattraper l’erreur sans encore toucher à l’original.

  • Vous aimez peindre les « marines » ? le grattoir, utilisé à plat, permet alors d’obtenir des éclats de blanc sur du bleu peint et sec… ils symbolisent l’écume.  Il faut s’entraîner un peu sur un échantillon avant d’attaquer l’original. Mais le coup de main s’attrape assez vite. Ces éclats de blanc ont un meilleur rendu que la projection de drawing-gum à la brosse.
  • Le rasoir permet aussi de réaliser de « petites » gouttes d’eau sur un feuillage les fois où le format ne permet pas de faire comme d’habitude. Il faut alors utiliser seulement le COIN de la lame de rasoir. Rappel bien que cela paraîsse évident : inutile de démonter un rasoir jetable pour disposer d’une lame, celle-ci est trop petite pour être bien tenue et ne permet pas de travailler l’aquarelle. Il faut prendre les authentiques et bonnes vieilles lames. Si vous n’en avez pas, demander au papy du coin… ou à votre coiffeur.
  • On peut, enfin, désaturer localement le papier au rasoir.

 

lame de rasoir et aquarelle pas encore sèche

  • Pour faire par exemple de fines brindilles d’herbe, utiliser le coin de la lame de rasoir à la place de la CB en appliquant la même technique. Chapitre « retraits CB » ici.

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,

à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…