Le COACHING en Art…

© contenu intégral du site sous copyright
© ALLENBACH CHRISTIANE

 

________________________________________________________

Nous en parlions l’autre jour… très à la mode dans toutes les disciplines, le coaching a contaminé le monde de l’Art.

Nous connaissons tous les ateliers et les cours, un peu moins cette nouvelle manière d’enseigner (pour le prof) ou d’élargir ses connaissances (pour l’élève).

Moins rigide qu’un programme pédagogique tel que les cours à l’année, le coaching apporte plus qu’un Atelier où l’on tourne en roue libre avec juste quelques conseils… le coaching est une sorte de compromis entre la discipline et le plaisir, le résultat et le laisser-faire…

Il introduit avant tout un changement que ce soit dans sa manière d’être ou d’aborder un travail. Abusivement le mot « coaching » est utilisé en tant que synonyme de « formation » ou de « workshop ».

Comme dans un cours ou un stage, il faut adéquation entre les différents intervenants pour un résultat optimum.

Le coaching permet l’acquisition d’un savoir faire de manière un brin plus souple qu’en cours traditionnel (thème & technique imposés) car il y a travail au coup par coup et adapté à chacun(e).

Sur le plan artistique, il est difficile de trouver une seule et même personne qui puisse coacher efficacement tout simplement parce qu’il y a souvent la notion de concurrence qui joue. En effet, un vrai coach élargit techniquement les connaissances artistiques d’une personne donc lui donne tous les atouts pour qu’il/elle réussisse : il doit donc être suffisamment désintéressé pour accepter que l’élève dépasse l’Enseignant. Par ailleurs, l’apport technique sera complété par des tuyaux en matière de promotion personnelle ou de marketing, de conseils sincères sur la viabilité d’un projet, et souvent l’aspect psychologique doit également être passé en revue. C’est un peu ce qui distingue le coaching des manières habituelles de recevoir/donner un enseignement artistique.

Mes impressions : beaucoup de personnes « brodent » autour, et savent bien parler, mais ne font pas nécessairement avancer. Dans le milieu artistique, aucun Artiste n’apprendra à un confrère comment mieux se vendre, comment fidéliser ses clients ou en trouver de nouveaux, il ne faut quand même pas rêver. Et aucun coach n’a de baguette magique pour remédier à une conjoncture difficile voire tumultueuse…

Un coach est utile à ceux qui ne savent pas s’auto-analyser, se discipliner, s’organiser, se mettre avant… Un coach fait-faire il ne fait pas… Le danger éventuel est de tomber dans une dépendance… et de demander conseil avant toute décision. A mon humble avis il faut toujours se méfier d’un coach qui doit vivre de son coaching car il fera traîner en longueur le passage à l’indépendance. Bien mieux : trouver un Enseignant qui au bout d’une formation donne quelques conseils solides > ce sera souvent plus sincère qu’un coaching dit professionnel. Il y a des Enseignants qui donnent beaucoup mais très peu enseignent tout leur savoir-faire… gardons donc les pieds sur terre.

Conslusion se faire aider ponctuellement est toujours positif mais chacun(e) doit garder son libre-arbitre, sa personnalité, et surtout savoir créer soi-même les conditions les plus favorables au but fixé(e)…

L’ alternative au coaching c’est que plusieurs Artistes de même niveau, mais ne produisant PAS le même type d’aquarelles (j’insiste !!) s’entr’aident.

°

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL facebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR