SKETCHBOOK LANA

© contenu intégral du site sous copyright
© ALLENBACH CHRISTIANE

 


Je dessine souvent directement sur mon papier-aquarelle mais je fais également une grande quantité d’études, d’esquisses et de dessins, à la fois pour ma progression personnelle et pour aider ceux que parfois je conseille… j’ai donc testé différents supports.

Voici mes observations concernant un produit ayant un bon rapport qualité-prix : le cahier de croquis Lana. En magasin il est appelé « livre de dessin » malgré le fait qu’il a des spirales donc attention. Cette dénomination serait à rectifier.

Pour pouvoir l’emporter partout j’ai choisi le format A3. La couverture gagnerait à être un peu plus épaisse mais pour environ 13 € ça reste correct. J’ai remédié au problème en renforçant les coins et en recouvrant le cahier d’un plastique épais.

L’avantage c’est qu’il ne s’abîme pas.
L’inconvénient c’est qu’on ne peut plus replier le cahier pour le mettre par exemple sur un chevalet… Voir article sur le chevalet ici. J’en profite pour vous montrer mes chevalets préférés qui font siège-et-chevalet d’un coup. Conçus il y a des siècles ils sont d’une résistance à toute épreuve et permettent à l’Artiste d’être assis à bonne hauteur en gardant le dos bien droit tout en ayant une bonne amplitude de mouvement.

Sa référence au Géant des B.A. est MDC15023592.

L’épaisseur des feuilles est de 150 g.
C’est honnête pour les techniques sèches mais ça ne va pas pour les travaux nécessitant l’usage même très partiel d’un pinceau mouillé notamment la diffusion au pinceau de la poudre de carré-conté | sanguine.

Ce papier est agréable d’utilisation tant au crayon de bureau qu’au critérium, ou qu’aux crayons-graphite que voici et qui restent mes préférés :
Et bien sûr ce bloc se prête idéalement aux travaux à la mine de plomb, à la sanguine, aux carrés conté etc…

Par contre pour avoir des ombres homogènes aux carrés conté… le papier n’est pas assez lisse, il faut retravailler au pinceau humide pour avoir un beau graphisme .

et du coup on se rend compte qu’au contact de l’eau le papier gondole légèrement. Cela peut ne pas gêner dans le cadre d’une étude mais si on se sert de son cahier à dessin comme « book » professionnel ce n’est de loin pas l’idéal.

Le fabricant dit que le cahier résiste à l’usage intensif de la gomme… j’émets quand même quelques réserves car pour les dessins un brin aboutis où l’on veut tirer le maximum de son crayon au niveau des valeurs… on n’a pas intérêt à vouloir gommer ensuite… le papier en souffre.

Par contre, pour le travail à l’estompe, ce papier est d’excellente qualité et je ne peux de ce fait que le recommander pour les études en poses courtes sur modèle-vivant. A titre indicatif, voici une étude de construction embellie à l’estompe en moins de deux  minutes. Les traces de sanguine proviennent du fait que lors de travaux collectifs, le fixateur est interdit… et durant le transport, quelques légers accidents sont possibles mais je trouve très sincèrement qu’ils donnent encore plus de cachet à cette  Création.

Conçu pour les techniques sèches, j’ai quand même testé ce que ce papier donne à l’aquarelle et à l’encre. Pour l’aquarelle, il peut convenir à ceux qui mouillent à peine leur pinceau pour prendre des « notes » colorisées dans le cadre d’une étude mais vraiment sans plus. Pour l’encre, le papier est trop « buvard' » et abîme les plumes. Celles-ci exigent un support plus lisse qui fera l’objet d’un article séparé.

Et maintenant le pinceau-plume. J’en parlais ici.

Le cahier LANA autorise un usage homéopathique du pinceau-plume pour renforcer certaines choses traitées au graphite mais la prudence s’impose : l’encre est absorbée et diffusée dans le papier ce qui élargit les points et les traits, il faut le savoir. Et attention, ça traverse vu le grammage léger, donc le verso devient inutilisable.

Ce cahier à dessin (sketchbook) est par contre idéal pour les études rapides destinées à fixer un mouvement pour l’éternité ou pour les entrecroisements de hachures au crayon-graphite. J‘irai presque jusqu’à penser qu’il a été conçu exclusivement pour le crayon graphite.

J’ai encore quelques autres papiers intéressants dont je vous parlerai ultérieurement, n’hésitez pas à venir voir régulièrement. En attendant avec ce cahier à dessin, vous aurez de bons moments en perspective.

°

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL facebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR