Aquarelle | contourner la phase-séchage du drawing-gum

© contenu intégral du site sous copyright
© ALLENBACH CHRISTIANE

 


Dans mon article technique sur le drawing-gum j’explique ce que c’est, quand et comment on l’applique et comment on l’enlève…

J’entends souvent les uns et les autres déplorer le TEMPS de séchage relativement long de ce mode de « réserve-de-blanc » surtout si les surfaces sont un peu plus grandes. Cela oblige soit à préparer le travail la veille, soit à recourir à d’autres astuces pour peindre rapidement, avant séchage du drawing-gum…

Pourquoi ces précautions ?

Parce que le contact d’un pinceau (ils sont souvent chers) avec ce liquide de masquage est strictement à éviter, il y aurait alors 90 % de chances que le pinceau soit irrémédiablement gâché. On arrive à nettoyer mais… le pinceau n’est plus le même après un tel incident…

Si on veut peindre immédiatement après avoir appliqué du liquide de masquage, deux solutions existent :

  • utiliser la technique de peinture indirecte en travaillant uniquement par versement du médium préparé (donc légèrement dilué après sa sortie du tube) directement sur le papier. L’eau transporte ensuite les pigments et on arrive à faire de merveilleux tableaux avec cette technique…

  • utiliser la méthode du papier ou de la gaze. De mon invention, elle consiste à EFFLEURER avec un essuie-tout ou de la gaze très très mouillé[e] (j’insiste…)le papier aquarelle et son drawing-gum encore imparfaitement sec.Incliner ensuite le papier dans tous les sens pour faire circuler l’eau et commencer sans attendre à appliquer le médium destiné à l’arrière-plan.

Démonstration en images du mouillage par effleurement de papier et de celui-ci après inclinaison dans tous les sens pour que l’eau aille bien partout. Eventuellement, tenir un instant le papier à la verticale pour évacuer le surplus et peindre de suite.

à vos pinceaux…

°

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL facebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR