LE PAPIER AQUARELLE | guide d’achat et de choix

© contenu intégral du site sous copyright
© ALLENBACH CHRISTIANE

 

 article actualisé le 18.04.2017


Débuter en aquarelle implique, après avoir passé en revue les pinceaux, les tubes et comment prélever la couleur… qu’on s’intéresse un peu à un élément essentiel, le support PAPIER.

Je n’entre pas ici dans les détails techniques de fabrication dont je parle dans les articles consacrés aux marques particulières, comme par exemple ARCHES, mais l’un des critères prioritaires c’est le GRAIN du papier.

Le papier aquarelle peut en gros se classer en trois catégories :

G R A I N – F I N

D’aucuns assimilent le grain fin à  une mauvaise qualité mais ceci est inexact. Ce type de papier facilite la réalisation d’aquarelles nécessitant d’importants détails. Il est certe presque exempt de texture mais convient pour certains portraits ou scènes. Par contre, il faut toujours choisir un grammage élevé…

G R A I N – M O Y E N

C’est sans doute le plus courant car de par sa polyvalence, il se prête à toutes sortes de réalisations.

G R A I N – T O R C H O N

Ce papier, à gros grain, est très texturé et permet des effets spéciaux. Il existe souvent au grammage élevé (voir plus loin) pour  un travail à très grande eau… Il est produit aussi bien par les plus grandes marques que par de bons Artisans.

G R A I N – S A T I N É

Ce papier permet de délicates retouches mais manque souvent de cachet et n’est que rarement parfaitement blanc.

Ensuite il faut parler du GRAMMAGE qui est, dans les grandes lignes, le poids du papier-aquarelle au m2. Plus ce grammage est faible, plus le papier gondole durant le travail. Les papiers de faible grammage (moins chers) peuvent toutefois être utilisés si on les encolle avant mise en peinture, selon la méthode apprise chez l’autrichien Baxrainer et traduite avec son aimable autorisation.

Un grammage minimum de 300 g/m² permet au débutant comme au professionnel de réaliser sans gros soucis toutes les techniques même celles exigeant un gros apport d’eau. Pour les travaux de grand format exigeant que le papier reste mouillé longtemps sans se déformer, privilégier le 425, 640 ou 850 g/m² mais ils sont chers et de ce fait à réserver à un usage plus professionnel.

Il existe sur le marché une quantité énorme de marques différentes, de qualités différentes, de formats différents et même de degrés de blancheur différents… que c’est tout un sport que d’essayer de tous les tester. Je conseille donc à un débutant de se procurer des échantillons gratuits, de voir le résultat obtenu, puis d’acheter un PETIT bloc de chaque grande marque que l’on souhaite essayer par exemple : Arches, Bockingford, Saunders, Moulin de Larroque etc…

Un papier jugé passable par certain peut convenir à d’autres… à titre d’exemple, les papier LANA ne me conviennent pas pour l’aquarelle mais donnent d’excellents résultats en technique mixte Encre + Aquarelle. Un autre aquarelliste de ma région l’utilise avec succès…


Se limiter dans ses choix à trois/quatre papiers et bien les connaître permet de mieux peindre.

Il existe également des papiers spéciaux qui permettent des effets intéressants en abstrait ou semi-abstrait et qui sont… lavables mais la finalité pour un Artiste étant de conserver au mieux ses oeuvres… il faut en user à dose homéopathique.


Ma sélection personnelle pour débuter :

pour les croquis aquarellés réalisés en plein air

> CARNET DE VOYAGE BAMBOO 265 g/m²
> format qui rentre dans un sac à main  : 15,3 x 25 cm
> excellent rapport qualité/prix

> bloc ARCHES 300 g/m²
> 10 x 25 cm… idéal pour des paysages & animaux
> 15 x 30 cm… polyvalent pour architectures & scènes de rue
> existe en grain fin, torchon ou satiné
> qualitativement irréprochable

pour les tableaux – les papiers en blocs

> ARCHES VERT GRAIN FIN
> MOULIN DE LARROQUE
> FABRIANO ARTISTICO
> CENTENAIRE
> CORNWALL de Hahnemühle
> SAUNDERS WATERFORD
> HERITAGE de CANSON

je teste actuellement d’autres papiers tels que W & N
rapport détaillé sera fait séparément

 

 

et pour artistes confirmés :

  •  le papier en rouleau qui nécessite  un investissement de départ mais revient moins cher que le papier en bloc
  • des marques comme :
    > SAUNDERS WATERFORD
    > LANGTON (mais seulement en qualité PRESTIGE)
    > BOCKINGFORD

Certains travaux pourront s’accomoder du blanc-chaud  (comme par ex. chez Arches, Daler-Rowney, Moulin du Coq, Hahnemühle-Bamboo).
D’autres motifs nécessiteront un blanc impeccable.

Les articles suivants vous intéresseront peut-être aussi :

couper son papier aquarelle
CYCLES DE L’EAU
aplatir d’urgence une aquarelle de petit format
TENDRE SON PAPIER
– mais aussi des articles (parus et à paraître) sur les marques
« valeur sûre » (Arches, Bockingford, Centenaire et bien d’autres)
à découvrir en tapant mon nom et celui de la marque dans google

 

 

°

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL facebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR