Technique aquarelle : projections

© contenu intégral du site sous copyright

°

article actualisé le 04 février 2017


°


L’aquarelle est le plus « technique » des médiums et une fois que les bases sont acquises on passe petit à petit à ce qui est plus difficile… Il y a ainsi la technique des projections. On peut projeter du médium, de l’écoline (pour les non-puristes), de la poudre d’aquarelle et plein de choses mais aujourd’hui nous allons évoquer uniquement les projections d’eau.

Cette technique exige au minimum la maîtrise du cycle de l’eau et une connaissance parfaite de son papier. Je vous recommande chaudement l’Arches et le Bockingford.

Il y a les projections obliques & directionnelles, plus techniques et sur lesquelles je reviendrai séparément et les projections droites, classiques, que l’on peut obtenir en bloquant le monvement de son pinceau d’un doigt ou de la tranche de la main ou, pour les grands formats, en allant jusqu’au bout d’une énergique gestuelle…

Je déconseille fortement les projections à la brosse à dents ou brosses dures (genre chèvre)  qui convient mieux pour appliquer du médium sur une surface sèche ou presque… mais pas trop pour les effets romantiques, floutés, structurés. Pour les projections il faut à la fois laisser l’eau faire son travail, et garder un certain contrôle sur les effets obtenus.

La technique de projection permet un rendu très romantique qui ne convient qu’à certains sujets bien que parfois les règles sont là pour être contournées…  Attention à ne pas dévier le travail au point de faire des auréoles, il s’agit là d’une autre technique qui sera évoquée à part.

Cette technique est très utile pour illuminer un travail, créer une texture intéressante, ouvrir des blancs, ou pour tout autre effet spécial. Que votre Créativité n’ait point de limites !

Alors que l’aquarelle se peint souvent en pinceaux de qualités (petits gris, martre etc) pour les projections, rien ne vaut des pinceaux SYNTHETIQUES. Attention j’ai bien dit « pour les projections » car pour alimenter en eau ou en médium une partie du travail le synthétique n’est pas top.

L’effet sera très différent selon que l’on projette sur du papier à plat, oblique ou vertical…

Mes pinceaux préférés sont :

Pour les formats tels que cloche, écolier, tellière, couronne, roberto, écu, j’utilise avantageusement le synthétique de chez DA VINCI – nova 6 qui me permet à la fois de projeter et d’ouvrir des blancs linéaires & courbes.

Pour les formats coquille, carré, cavalier, demi-raisin, raisin, double-raisin, jésus, voir plus, il faut un gros mais nerveux synthétique et j’ai choisi le Da-vinci n. 4.

°

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL facebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR