Randocrocking -9- cadrage au carton-trois-en-un

Pour l’artiste débutant, ce n’est pas facile entre voir la beauté autour de lui et en extraire les éléments significatifs pour les mettre sur papier… Cela engendre parfois des dessins disproportionnés ou mal cadrés.

si vous avez besoin :
– de mieux cadrer
– de sélectionner la partie la plus avantageuse du sujet
– d’agrandir…
alors mon carton-trois-en-un vous rendra d’énormes services.

Pour y remédier, j’ai inventé un petit cache qui peut avoir trois utilités mais tout d’abord voici comment le construire. D’autres en ont parlé mais je crois être la seule à lui adjoindre un petit « plus » de taille… (voir plus loin).

Il faut :
un carton foncé de la même taille que votre bloc-croquis
(si comme moi vous dessinez sur du demi-A4 ce sera hyper facile)
Règle + crayon + cutter
facultatif : fil + plastifieuse

Donc, si votre bloc à dessin et vos feuilles à dessins sont carrées, votre carton devra être carré et avoir les mêmes dimensions. Si votre bloc à dessin et vos feuilles volantes sont rectangulaires, votre carton devra être rectangulaire et avoir les mêmes dimensions.

Pourquoi ? parce qu’en même temps qu’une aide au cadrage ou à la recherche de la meilleure partie d’un paysage… il vous aidera à agrandir. Pour cela il faut garder les PROPORTIONS entre votre feuille et votre cache. Pour un cache carré, il suffira de mesurer une égale distance de chaque côté pour garder les proportions mais pour un cache rectangulaire cela n’ira pas. Pour que la partie évidée reste proportionnelle au support de dessin, il faut contrôler votre « sélection » par le biais d’une diagonale.

Prenez votre carton rectangulaire et tracez les diagonales puis au centre, un rectangle d’assez petite taille (2 cm de haut, par exemple, pour un demi-A4)… évidez au cutter en coupant droit et très soigneusement. La base-classique est faite.

L’idéal c’est de prendre du carton foncé. Si vous n’en avez pas, prenez du papier aquarelle 300 g. et peignez-le au vaporisateur. Vous aurez ceci :

Mon astuce maintenant… risque d’être surprenante mais… il faut en avoir deux.

Pourquoi ??? Parce que nous allons y fixer des fils aux 1/3<> 2/3, de manière à voir du 1er coup où il faut placer nos centres d’intérêt… On peut fixer les fils au scotch puisqu’on va plastifier… Alors qu’on aura évidé le carton noir, il n’est pas nécessaire d’évider le plastique… au contraire, il va maintenir les fils et donner de la solidité à l’ensemble car vous l’aurez tout le temps avec vous…  On aura donc 1 carton pour le format-paysage et un carton pour le format-portrait si l’on choisit cette dernière option qui est bien sûr facultative mais pourra rendre bien des services tant que l’on n’a pas encore le compas dans l’oeil.

Cette petite « aide » s’utilise en la tenant plus ou moins éloignée de l’oeil… à tester selon l’effet souhaité. Le mieux bien sûr sera de fermer un oeil mais pour tous ceux qui trouvent que c’est laborieux, j’ai aussi une solution : à l’aide d’une chûte de papier aquarelle 300 g, confectionnez un petit cache pour un oeil. Si vous portez des lunettes il suffira de le glisser en dessous, généralement il tient sans aucune fixation j’ai testé… et sinon… un petit bout de scotch le fera tenir le temps de mettre vos repères sur papier…


Petit inconvénient… vous n’avez qu’une main libre sauf si vous fixez votre cache avec une punaise sur un support trouvé sur place… Pour y remédiez… posez un poids sur votre feuille à dessin ou scotchez la. 

Par contre, il vaut mieux ne PAS s’habituer à faire tout le dessin en regardant à travers votre cache sinon exit-les-progrès. Après avoir mis les principaux repères sur papier… retravaillez normalement.

Ce travail n’est pas à mélanger ni à confondre avec le travail à la pige… sachant que par la suite il faudra se passer de tout…

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL facebook sous = ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR

—–
je vous invite à surfer plus amplement sur mon site,

à découvrir mes aquarelles,
et pourquoi pas, à commencer votre collection…