Mesurer facilement un angle

Article actualisé le 29 mars 2015

Dans mon article « éduquer le regard » j’expliquais qu’en outdoor il faut apprendre à comparer mentalement les proportions et à les restituer avec justesse sur le papier. Mais je constate sur le terrain que souvent,  lorsqu’un débutant commence par poser sa ligne d’horizon dans le but de dessiner une perspective (objet ou bâtiments) il est souvent difficile de donner au coup de crayon la bonne direction… celle qui amène au point de fuite comme on le voit ou qui rend un angle exactement comme on le voit.

Il y a des cas où il faudra justement exagérer la perspective dans le but d’obtenir un meilleur rendu… mais dans la plupart des cas on souhaite déjà pouvoir dessiner les choses telles qu’on les a sous les yeux.

Prenons l’exemple de bâtiments modernes donc simples à dessiner en l’occurrence ceux du centre culturel de la Saline. On ne va ici parler ni de composition ni de technique picturale… seulement des angles…

L’édifice de ce CENTRE CULTUREL se situe en contrebas par rapport à la gare, et notre dessin est donc fait depuis la hauteur… et à une certaine distance.  Il est donc intéressant de restituer les angles exactement tels que nous les voyons… pour différencier notre travail d’un croquis qui serait fait par exemple au sol devant ce même édifice…

La manière traditionnelle de construire une perspective est facile et recommandée pour l’apprentissage :
a) tracer sa ligne d’horizon
b) tracer les fuyantes
c) compléter son dessin avec les verticales et autres détails…

Immédiatement après avoir procédé ainsi… et ici je n’ai fait qu’esquisser la procédure… on se rend compte que les bâtiments vont être déformés du fait que nos deux points de fuite sont trop rapprochés… et on se demande comment obtenir excactement sur son papier ce que l’on a sous les yeux.

Voici comment on peut procéder sans avoir l’outil « mesureur d’angle ». Bien sûr on s’entraînera par suite à se passer de cette « béquille » néanmoins dans tous les cas où l’on aura besoin de dessiner exactement tel qu’on voit, ce petit truc sera extrêmement utile.

Il existe différents mesureurs d’angles professionnels mais dans le cadre de notre simple dessin nous pouvons facilement nous en passer si nous avons en poche soit deux tickets-de-tram, soit deux petits cartons bien rectangulaires. Voici comment mesurer un angle ainsi… C’est facile, gratuit et super pratique :

Cette manière de reporter les angles permet de déterminer les points de fuite et partant de là, de construire son dessin de manière à ce que ce que vous dessinez sur votre feuille ressemble vraiment à ce que vous voyez.

Inutile de trouer vos tickets ou cartons à l’aiguille pour les relier avec un fil ou tout autre système, les tenir d’une main suffira amplement puisqu’il ne faut que quelques secondes pour faire le report de l’angle… ensuite les tickets pourront retourner dans votre poche en attendant le prochain dessin. Accessoirement ils peuvent aussi permettre de faire une petite ligne droite dans les cas où on doit dessiner dans de mauvaises conditions et où l’on tremblerait (position debout ou inconfortable, froid, autre souci…). Il faut toujours privilégier le travail à main levée dans les croquis-outdoor mais dans la phase d’apprentissage il n’est pas interdit… de s’aider… avec tous les moyens du bord.

Maintenant si vous faites un dessin petit format sur votre sketchbook et qu’il vous faut vérifier l’égalité de deux angles… sans rapporteur… il peut être utile de plutôt les contrôler par un petit bout de calque ou de papier « copie » (plus fin que le A4-bureau).

°

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL facebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR