Tendre son papier aquarelle avant de peindre

© contenu intégral du site sous copyright ____________

article mis à jour le = 09 mars 2016


°

 Je ne suis pas fan des grandes théories  et je vais toujours droit au but et ici il s’agit d’agir en amont plutôt que d’avoir à gérer des désastres en aval.

En finalité nous voulons tous un papier aussi plane que neuf avant peinture… alors voyons comment y arriver.

Il existe différentes techniques pour tendre les feuilles, mais la plupart imposent alors des formats-standards… ce qui peut ne pas convenir à tout le monde et ne convient assurément pas à ceux qui travaillent très grand. Il faut donc connaître TOUTES les possibilités pour choisir celle qui convient le mieux selon ce que l’on a à faire.

Voici quelques solutions possibles :

  • les systèmes rapides tels que Keba-Artmate-Paperstretcher ou perfect-Paper-Stretcher (que je trouve bien mais qui nécessite d’avoir un marteau et une surface solide à portée de la main)… à noter que ce type de système a un prix… certain, ou un certain prix… dans un sens comme dans l’autre pour la plupart des Artistes c’est trop…
  • serrer la feuille mouillée entre 2 cadres avec pinces, vis ou tout autre système. Si on prévoit du outdoor, ne pas prendre 2 cadres évidés mais prévoir une planche pour la partie arrière…
  • tendre sur un cadre traditionnel (c’est fragile en outdoor)
  • utiliser les agrafes ou punaises… (ne convient plus à partir d’un certain âge car il faut une certaine force pour mettre les punaises dans le bois et enlever les agrafes c’est ch… heu embêtant)
  • Pour ma part j’ai une nette préférence pour la technique d’encollage apprise chez Baxrainer qui m’a aimablement autorisée à la traduire pour les Aquarellistes français, merci.
    attention suite à un souci technique j’ai perdu le pdf dont j’avais mis le lien ici. Je vais le re-traduire dès que j’aurai le temps promis. Mais en résumé l’astuce consiste à utiliser de la colle à papier-peint pour coller l’aquarelle sur un support bois. Elle se détachera facilement si l’on respecte le mode d’emploi.
    Dans le même ordre d’idée, le marouflage avant ou après le travail achève non seulement d’aplanir l’aquarelle mais permet de la préserver super longtemps. De la colle de peau est alors utile à la place de la colle à papier peint. Fernand LAMY (qui habitait en Alsace !!!) a été l’un des premiers à maroufler l’aquarelle sur un support rigide. Inconvénient, cela nécessite l’usage d’un vernis. Et l’un des plus grands aquarellistes du monde (mon préféré, je ne vous dis pas qui c’est…) m’a dit que le vernis finit toujours par ternir l’aquarelle donc personnellement je m’en abstiens.
  • les blocs aux quatre bords soudés. Les bords se détachent souvent sous l’action de l’eau sauf chez ARCHES (là, bravo). Ceci dit… il ne faut quand même pas travailler à grande eau sur bloc car cela peut mouiller jusqu’à 3 feuilles d’un coup… mais pour une utilisation plus sèche ou pour les débutants c’est l’idéal :

 

  • Pour un travail mouillé dans mouillé, par contre, très technique mais rapide, il suffit de poser la feuille préalablement trempée sur du plexi ou du verre et on peut immédiatement commencer à peindre, ça ne va pas gondoler.
  • Pour ceux qui pratiquent sur une même aquarelle la technique humide sur humide, la technique mixte puis sèche… préféreront tendre leur papier sur un support qui garde longtemps l’humidité. Pour ma part j’ai un truc super génial… super pratique… sous ma feuille je pose du papier transparent d’emballage… cela permet d’aller sans problème jusqu’au format Jésus.

  • En dernier recours, si vous avez peint un chef d’oeuvre sur du papier qui gondole… soit vous humidifiez à l’envers et vous mettez une nuit sous presse, soit vous l’enroulez et vous allez voir votre encadreur préféré… il est équipé pour venir à bout de tout souci…

La majeure partie des Artistes a opté pour le système suivant, et j’en profite pour vous montrer comment je fais pour mouiller mon papier aquarelle car dans la baignoire il y a toujours des traces de produits agressifs, et tout contact avec le papier aquarelle est fortement déconseillé… Effet positif : l’économie > vous pouvez ainsi « traiter » une trentaine de feuilles avec à peine quelques litres d’eau…


Procurez vous un tube de transport en plastique. Au Géant des Beaux Arts vous en aurez pour moins de 7 € et bien sûr on ne va pas s’en servir pour le transport mais le garder pour ce type de travaux.


  • Dévisser le tube, préparer le papier et aller dans la salle de bains.
  • Enrouler le papier sec et le mettre dans le rouleau.
  • Laisser couler l’eau (sorry pour le flou de la photo mais je tenais le rouleau d’une main et l’appareil de l’autre)
  • Laisser poser le temps d’aller chercher calmement les autres fournitures soit entre 3 et 7 Mn selon les papiers
  • Sortir le papier et laisser l’eau dans le rouleau pour le papier suivant (on peut en préparer autant qu’on veut, mais il faut plusieurs planches ou cartons solides mais on peut  utiliser les deux côtés)

  • Couper du kraft gommé aux dimensions voulues
  • chercher une planche en bois ou en carton épais
  • mouillez à l’éponge le kraft gommé et coller le papier en veillant à le lisser préalablement
  • laisser sécher à plat
  • une fois bien sec… on peut commencer à peindre !

°

CHRISTIANE ALLENBACH RETOUR ACCUEIL facebook sous ALLENBACH CHRISTIANE WATERCOLOR